Sud-Ouest

Mélanie Chrétien: «célébrer la diversité» par le style

La styliste Mélanie Chrétien (au milieu), ainsi que la grosse qui fait des vidéos (à gauche) et la drag queen montréalais Peach (à droite), deux des personnalités mises en vedette dans le projet d’éditorial magazine réalisé par Mme Chrétien durant son parcours scolaire au Collège LaSalle. Photo: Gracieuseté/Michel Martin et Aimeric Vlaeminck

Fraîchement diplômée du Collège LaSalle en stylisme de mode, Mélanie Chrétien se spécialise dans la mode taille plus. Son objectif est d’aider les hommes et les femmes à s’accepter pleinement en leur trouvant des vêtements qui les mettent en valeur.

Si Mélanie Chrétien a toujours été passionnée par la mode inclusive, c’est seulement tout récemment, à 35 ans, qu’elle s’est lancée dans cette industrie.

En 2019, après 15 années dans le domaine de la machinerie agricole et de la carrosserie, la mère de famille s’est inscrite aux cours de stylisme en ligne du Collège LaSalle.

«La mode m’intéressait, mais pas la création nécessairement, explique-t-elle. Je suis tombée par hasard sur le stylisme qui veut dire travailler dans la mode, avoir le côté créatif, mais sans nécessairement créer nous-mêmes les vêtements. J’ai vu ça et je me suis inscrite tout de suite.»

«Célébrer la diversité»

Le message derrière le travail de Mélanie Chrétien est sa volonté de «célébrer la diversité». Pour la styliste, il est clair que la différence est une richesse et que les standards de beauté ne devraient plus exister en 2021.

Durant son parcours scolaire, elle s’est tellement démarquée des autres étudiants qu’elle a remporté le Prix AURA à la fin de ses études.

La diplômée a reçu cette récompense pour la rédaction d’un éditorial de magazine dans lequel elle aborde la diversité, tout en valorisant les femmes de taille plus.

La tutrice en mode du Collège Lasalle Cristina Guraieb parle de Mme Chrétien comme une personne curieuse, dynamique, talentueuse et sûre d’elle-même. «Lors des divers projets sur lesquels nous avons collaboré, Mélanie a toujours fait preuve d’un réel enthousiasme, d’une originalité et d’une implication sans faille», a-t-elle souligné.

Si elle s’accepte en tant que femme forte, Mélanie Chrétien a réalisé que c’était loin d’être le cas de tout le monde. «Les diktats de beauté de notre société nous disent qu’on doit être d’une certaine façon. Dès qu’on déroge un peu, les gens ne se sentent pas bien», déplore-t-elle.

S’accepter grâce aux vêtements

En se spécialisant dans le stylisme de taille plus, Mélanie Chrétien souhaite aider les personnes «à mettre en valeur leurs atouts et à cacher leurs défauts pour qu’ils se sentent beaux».

Selon elle, l’acceptation de soi passe par le fait de porter des vêtements dans lesquels on se sent à l’aise.

Cependant, la styliste convient que ce n’est pas quelque chose de facile pour tout le monde, particulièrement pour les personnes plus rondes qui n’ont pas beaucoup de choix en boutiques.

«Il n’y a pas un très gros marché ici. Ce n’est pas très diversifié, affirme-t-elle. Que ce soit taille plus ou non, on a tous des corps complètement différents. J’avais des personnes de mon entourage qui n’arrivaient pas du tout à trouver des vêtements qui leur convenaient. [Mon travail], c’est vraiment de trouver des solutions pour que ces gens-là se sentent bien.»

Articles récents du même sujet