Sud-Ouest

Sudbest: marché éphémère local dans le Sud-Ouest

Le marché éphémère Sudbest dans le Sud-Ouest Photo: Gracieuseté

Un marché éphémère, intitulé le «Sudbest», ayant pour but de réunir commerçants, artisans, restaurateurs et résidents dans une ambiance musicale et culturelle, a été mis en place dans le Sud-Ouest, en bordure du canal de Lachine.

«On s’est dit qu’il fallait faire quelque chose pour la relance économique», souligne d’emblée Gaëlle Cerf, directrice de la programmation chez Les Survenants, un organisme à but non lucratif (OBNL). L’organisation est responsable du Sudbest, mais aussi de villages gourmands et de marchés éphémères à Montréal.

Le Sudbest est inspiré du concept des Smorgasburg, un des plus grands marchés alimentaires hebdomadaires extérieurs en Amérique du Nord. Situé à Williamsburg dans un quartier de Brooklyn à New York, en bordure de la East River, l’évènement a comme objectif de promouvoir les commerçants locaux.

Chaque fin de semaine, il y a des dizaines de kiosques. Les gens s’y rendent afin de manger et de prendre un verre avec une vue sur l’eau, dit la directrice de la programmation chez Les Survenants.

Ce concept de marché accueille des milliers de visiteurs chaque fin de semaine, avoisinant même les 10 000 personnes à celui de Los Angeles. D’autres rendez-vous du genre ont également lieu annuellement au Japon et au Brésil.

«Notre inspiration de base, elle est là. […] C’est un mélange entre un festival et un marché, au sens où les commerces se retrouvent ensemble. On n’a pas une grosse programmation artistique parce que le but est de mettre de l’avant les artistes et commerçants locaux», explique Mme Cerf.

Intérêt

Situé en bordure du canal de Lachine, près du Site archéologique Pointe-des-Seigneurs et de l’écluse Saint-Gabriel, le Sudbest a accueilli ses premiers artisans et visiteurs lors de la dernière fin de semaine de juillet.

En deux jours, plus de 2000 personnes se sont jointes au rendez-vous. Lors de ce premier week-end, 21 kiosques ont été aménagés temporairement. D’autres kiosques pourraient s’ajouter.

«Le but, c’est que les commerçants qui sont motivés à se faire connaître puissent le faire. On veut les aider autant qu’on peut.»

Gaëlle Cerf

Sur place, les visiteurs peuvent y trouver des restaurants, des bijouteries et des fleuristes du Sud-Ouest, mais également d’ailleurs.

«On veut bien couvrir jusqu’à Verdun aussi pour mettre de l’avant les commerçants de toutes sortes», souligne-t-elle.

Malgré un fort intérêt pour la première édition, il sera difficile de planifier d’autres évènements après le mois de septembre, en raison des conditions météorologiques automnales.

La première année compte pour l’instant trois rendez-vous, et si l’engouement se maintient, les organisateurs aimeraient revenir l’an prochain avec un évènement élargi.

«On aimerait le faire l’année prochaine de façon plus régulière, soit toutes les fins de semaine», précise Mme Cerf.

En raison de sa proximité avec la piste cyclable, des barrières ont été installées pour les utilisateurs de vélos.

Le Sudbest doit revenir en bordure du canal de Lachine les 28 et 29 août, ainsi que les 25 et 26 septembre prochain.

Articles récents du même sujet