Sud-Ouest

Des développements dans le projet MR-63 de Griffintown

Un visuel du projet MR-63 dans Griffintown. Photo: Gracieuseté - Ville de Montréal

Afin de faciliter l’implantation du projet MR-63 dans Griffintown, le comité exécutif de la Ville de Montréal a recommandé l’adoption d’une modification du plan d’urbanisme lors du conseil municipal.

Cette modification réglementaire permettrait d’aller de l’avant avec l’installation permanente de MR-63, un projet artistique et architectural d’un complexe de trois étages prévu à la place William-Dow, dans le Corridor culturel de Griffintown.

Aussi appelé bâtiment 2023, l’endroit fera place à une salle d’exposition, une galerie d’art, des locaux disponibles pour des réunions et plusieurs services alimentaires. Une forêt de plantes indigènes devrait également être mise en place.

«Forts de nos expériences de la Station F-MR, en 2018, sur le canal de Lachine et de MR-63 Phase, en 2019, sur le terrain de la place [William-Dow], nous avons ressenti le besoin de créer un espace de vie qui forgera une identité plus verte, inclusive et respectueuse de ses patrimoines pour le quartier», ont mentionné, les cofondateurs de MR-63 Frédéric et Étienne Morin-Bordeleau dans un communiqué.

Conçu à l’aide de huit anciens wagons du métro de Montréal, les MR-63, le pavillon verra le jour sur un terrain appartenant à la Ville de Montréal, au coin des rues Peel et Ottawa dans Griffintown.

«Ce projet porteur est l’un de ceux qui feront de Griffintown une référence en matière de design urbain et nous le soutenons depuis ses débuts», a expliqué pour sa part, par voie de communiqué,  le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest et président du comité exécutif de la Ville de Montréal Benoit Dorais.

Au cours des dernières semaines, deux projets artistiques ont été aménagés dans le Corridor culturel de Griffintown. Les passants peuvent y voir les œuvres d’Alexis Vaillancourt et de Thaïla Khampo.

Articles récents du même sujet