Sud-Ouest

À 9 ans, Juliette fait la grève de l’école contre les changements climatiques

À l'âge de 9 ans, Juliette lutte contre les changements climatiques. Photo: Nicolas Brasseur/Métro

Une jeune fille du Sud-Ouest fait la grève de l’école et demande à ce que des actions soient prises pour contrer les changements climatiques et éviter la destruction de la faune et de la flore.

Depuis deux semaines, Juliette, 9 ans, milite devant l’entrée de son école primaire Ludger-Duvernay de Saint-Henri pendant quelques heures. Elle y apporte ses pancartes fabriquées, des jouets pour passer le temps et une petite radio. La jeune élève est également accompagnée de sa mère qui veille à sa sécurité.

D’ailleurs, comme les grèves sont les vendredis après-midi, Juliette ne manque pas de notions importantes à l’école. Elle manque plutôt les jeux libres de sa classe pour faire sa part pour l’environnement.

Sur ses pancartes, on peut lire les slogans «Pas de nature, pas de futur» ou encore «Arrêtez de polluer».

«Les ours polaires, mon animal préféré, il n’y en aura bientôt plus […] Il fait de plus en plus chaud là-bas», affirme Juliette avec tristesse. Le statut de conservation de l’ours polaire serait vulnérable. Le Canada héberge la grande majorité des populations de cette espèce qui vit principalement dans les régions polaires de la planète.

Inspiration

Juliette s’est inspirée de Greta Thunberg, jeune militante et visage mondial de la lutte contre les changements climatiques depuis quelques années.

En 2018, la jeune fille a fait la grève devant le Parlement suédois à seulement 15 ans. Elle lance également la grève scolaire pour le climat, un mouvement international de jeunes faisant la grève afin de demander des actions concrètes aux gouvernements et aux grandes entreprises.

J’essaie de faire la même chose qu’elle. Je me dis que, peut-être la prochaine fois, il y aura un autre élève qui se joindra et qui voudra faire comme moi.

Juliette

Autres actions

Malgré son jeune âge, Juliette s’est jointe aux milliers de personnes lors de la Manifestation pour la justice climatique à Montréal, le 24 septembre dernier.

Outre les grèves pour contrer les changements climatiques, Juliette s’implique également dans des tâches pro-environnement à la maison. Le recyclage et le compostage, pour notamment réduire la quantité de déchets jetés dans les poubelles, font partie de son quotidien.

Son plus grand rêve est d’offrir un meilleur avenir à la faune et la flore. Pour ce faire, elle souhaite que les gens arrêtent de polluer, de détruire les forêts et qu’ils plantent des arbres.

Plus tard, elle désire devenir vétérinaire afin de prendre soin et d’aider les animaux.

Pour l’instant, Juliette n’a pas déterminé jusqu’à quand elle fera la grève chaque vendredi devant son école primaire. Si la jeune fille devait cesser dans le futur, elle continuerait tout de même de faire sa part pour l’environnement avec de petites actions quotidiennes, car chaque petit geste peut faire un changement.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Sud-Ouest.

Articles récents du même sujet