Sud-Ouest

Centre culturel Georges-Vanier: 10 ans pour l’art et la culture

10 ans du Centre culturel Georges-Vanier
Hanieh Ziaei, Directrice générale du Centre culturel Georges-Vanier Photo: Nicolas Brasseur

Le Centre culturel Georges-Vanier (CCGV) de la Petite-Bourgogne fête ses 10 ans d’existence. La directrice générale de l’organisme à but non lucratif (OBNL), Hanieh Ziaei, raconte l’évolution de la culture locale.

«Pour un OBNL qui œuvre dans l’art et la culture, c’est hautement important et significatif. On a aussi survécu à la COVID-19. Ça montre notre force et notre capacité à nous adapter», explique la directrice générale du CCGV depuis 2019.
Le centre offre une pluralité de disciplines artistiques allant de la sculpture à la peinture, en passant par la danse ou la photographie. «C’est un point de rencontre et d’intersection entre différentes identités, origines et explorations [artistiques]», souligne Mme Ziaei.

Accessibilité

La mission de l’OBNL est de démocratiser l’art, la culture et sa pratique afin de permettre d’avoir une certaine accessibilité à ce domaine et de rejoindre les artistes amateurs et professionnels.
En effet, des tables rondes ou des vernissages rapprochent le public des artistes. Par le fait même, cette proximité rend l’art accessible à tous.
«Ça crée un engouement pour le public de voir l’artiste exposé. Celui-ci peut aussi partager son univers, sa passion et son approche pour que les gens ne pensent pas qu’il faut absolument faire des études en art pour être spécialiste et profiter de l’exposition», affirme la directrice générale.

Revaloriser

En septembre, le CCGV a reçu une attestation de reconnaissance dans le cadre du vernissage des 10 ans de l’organisme et des cinq ans de Parcours céramique, un collectif de céramique.

Après des derniers mois plus difficiles en raison de la pandémie de la COVID-19, cette attestation signifie beaucoup pour l’organisme. «C’est une manière de revaloriser la scène de l’art dans notre société. C’est aussi pour dire que nous sommes un service essentiel. Il y a beaucoup de gens qui nous cherchaient pendant cette longue attente. L’art et la culture ont une place importante», souligne-t-elle.

Créé en juillet 2011, le CCGV a contribué à la promotion de la culture et des arts dans le Sud-Ouest, particulièrement dans la Petite-Bourgogne. Au fil des années, l’organisme a participé à plusieurs événements d’envergure comme Nuit blanche de Montréal en lumière, les Journées de la culture et le Mois de l’histoire des Noirs.

Chaque saison, des ateliers, des activités ou des expositions sont également offerts en présentiel et en ligne afin de contribuer au développement de la culture dans la métropole. «Tout le monde peut créer. Tout le monde peut développer son esprit créatif. Ça fait du bien au corps et à l’esprit. […] À travers la pratique artistique, on peut trouver un bien-être», note-t-elle.

Montréal devient de plus en plus une métropole culturelle. Il y a beaucoup d’artistes qui passent maintenant par Montréal. La ville commence aussi à avoir une identité pour ses murales ou l’art de rue, par exemple.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Sud-Ouest.

Articles récents du même sujet