Sud-Ouest

Pétition contre la fermeture de Postes Canada sur Monk

Pétition Postes Canada Monk
Le bureau de Postes Canada situé dans le Jean Coutu du boulevard Monk fermera le 31 janvier 2022. Photo: Postes Canada

Le bureau de Postes Canada situé dans le Jean Coutu du boulevard Monk fermera le 31 janvier 2022 dans le Sud-Ouest.

Cette décision a été prise par la direction du Jean Coutu. L’administrateur Benoit Houle explique ainsi cette fermeture:

«Depuis quelque temps, nous n’étions plus en mesure d’offrir un niveau de service optimal à la clientèle du comptoir postal et dans ce contexte, nous avons pris la décision de concentrer nos efforts sur nos services de pharmacie et nos activités commerciales habituelles.»

La direction fait aussi savoir qu’elle «comprend la déception des clients quant à cette fermeture».

De son côté, Postes Canada fait savoir que les clients qui louent une case postale à ce bureau ont reçu une lettre les informant de leurs options et des prochaines étapes. Ceux qui ne souhaitent pas relocaliser leur case postale se verront offrir un changement d’adresse gratuit pendant un an.

Postes Canada souhaite trouver un comptoir postal de remplacement dans le quartier et débute ses démarches. Entre-temps, tous les produits et services postaux sont offerts aux bureaux de poste de Wellington et du Carrefour Angrignon.

Les articles qui ont déjà été envoyés au bureau de poste Monk pour ramassage pourront être ramassés à l’un de ces autres bureaux de poste.

Mais les résidents de Ville-Émard, qui devront se rendre au bureau de Postes Canada de Verdun ou de LaSalle, faute de nouveau bureau, ont lancé une pétition, qui a atteint les 1000 signatures en deux jours.

4 salariés concernés

C’est le 15 décembre dernier que Amanda, la cheffe du comptoir postal, a été convoquée par la direction du Jean Coutu Monk.

À sa grande surprise, les propriétaires lui ont alors annoncé que le bureau de Postes Canada Monk arrêtera ses services le 31 janvier prochain, car il ne serait «pas assez rentable», selon leurs propos, avant d’évoquer «d’autres projets à la place».

Cette fermeture touche quatre salariés, qui se voient proposer un autre poste au sein du Jean Coutu ou d’être rapatriés vers un autre bureau de poste.

Amanda, quant à elle en poste depuis 8 ans, se dit «très déçue» de cette décision, et pointe du doigt un comportement qu’elle ne juge «pas professionnel» quant à la manière d’avoir précipité une pareille nouvelle.

L’employée s’est vu proposer un poste «sur le plancher» qui ne correspond, selon elle, ni à ses compétences professionnelles ni à ses attentes.

La mobilisation des habitants

Pour donner suite à l’annonce de cette fermeture, une résidente du Sud-Ouest a décidé de lancer une pétition sur internet qui a atteint les 1000 signatures en deux jours.

Aicha Djebari explique avoir lancé cette pétition car sa maman est propriétaire d’une petite boutique sur le boulevard Monk depuis 20 ans, et que pour les besoins de sa boutique en ligne, elle se rend tous les jours à ce bureau de poste à pied pour envoyer ses colis à travers le monde.

«Si ma mère doit prendre le métro ou le bus pour aller à Verdun, cela va vraiment lui compliquer la tâche et elle ne pourra plus faire plusieurs allers-retours», explique l’habitante.

«Et les services sont déjà pleins quand on va à Wellington, alors j’ose imaginer avec les résidents de Ville-Émard en plus», conclut-elle.

Dans les commentaires laissés par les signataires, beaucoup de résidents de Ville-Émard trouvent problématique de devoir se rendre au bureau de Postes Canada de Verdun ou de LaSalle, particulièrement pour les personnes à mobilité réduite.

Une résidente explique par exemple que «c’est le seul bureau de poste à distance de marche dans le quartier. Les personnes qui ne peuvent pas se déplacer sur de grandes distances auront 30 minutes minimum de transport en commun pour bénéficier des services de la poste».

Un avis partagé par une seconde habitante pour qui «ça n’a pas de sens de devoir se rendre à LaSalle ou à Verdun. Surtout pour les gens qui n’ont pas de voiture. Postes Canada est un service essentiel».

Toujours parmi les commentaires, d’autres résidents précisent que «le comptoir postal agit comme un refuge pour nos colis durant cette période caractérisée par un nombre élevé de vols de colis dans le quartier» et qu’il faut «garder ce bureau de poste car il y a tellement de vol de colis que c’est un point de chute fiable pour tous».

La même situation se produit au comptoir postal de la pharmacie Jean Coutu située au coin des rues Hochelaga et des Ormeaux, dans Mercier-Est, qui fermera également ses portes le 31 janvier prochain.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Sud-Ouest.

Articles récents du même sujet