Soutenez

Centraide met les bouchées doubles pour lutter contre la pauvreté

La PDG de la Fondation McConnell, Lili-Ana Pereša, la directrice du Service de la diversité et de l’inclusion sociale à la Ville de Montréal, Nadia Bastien, le PDG de Centraide du Grand Montréal, la directrice générale de Vivre Saint-Michel en santé, Vanessa Sykes Tremblay, directrice régionale de santé publique de Montréal et du CIUSSS Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, Mylène Drouin et la directrice adjointe du PIC, Rotem Ayalon  Photo: Gracieuseté/Jean-Marc Abela

L’organisme Centraide a lancé ce mercredi 27 avril la deuxième phase de son Projet impact collectif (PIC), qui met en place des initiatives pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale dans les quartiers montréalais.

Plusieurs dizaines de personnes étaient réunies sous les voûtes du théâtre Paradoxe à Verdun pour assister au lancement de la Phase deux du PIC, en présence de représentants de Centraide, de la Ville, d’organismes de quartiers et de la santé publique.

Le PIC a pour volonté d’encourager la mise en œuvre des projets dans les quartiers de Montréal, qui ont pour volonté de diminuer la pauvreté et d’encourager l’inclusion sociale.

« L’idée était de voir comment les différents quartiers de Montréal peuvent innover et surtout de faire en sorte que l’argent rencontre bien les besoins des communautés. », explique le président et directeur général de Centraide, Claude Pinard.

Pour cette deuxième phase, huit fondations ont permis de débloquer des fonds supplémentaires de 21,5M$ sur une durée de cinq ans. En date du 27 avril, un million de dollars devraient déjà être répartis dans douze quartiers pour le développement de projets.

La seconde phase intègre également le soutien de la Ville de Montréal, de la Direction régionale de santé publique et de la Coalition montréalaise des Tables de quartier (CMTQ), notamment dans l’aide au développement des projets.

 « La Ville souhaite déployer une offre de service au sein des quartiers, en adéquation avec les besoins de la population, mais aussi en prenant part à la concertation locale », a souligné la directrice au Service de la diversité et de l’inclusion sociale à la Ville de Montréal, Nadia Bastien, pour expliquer la volonté de Montréal de s’intégrer à cette deuxième phase.

Si la première phase, entamée en 2015, touchait 17 quartiers, la seconde s’ouvre aux 32 quartiers montréalais. Au sein de ces derniers, des concertations ont lieu localement pour définir des projets locaux de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, qui peuvent prendre la forme d’initiatives alimentaires, d’aide à l’accès au logement ou de socialisation.

Projets montréalais

Depuis 2016, plusieurs projets ont été mis en place au sein des 17 quartiers inclus dans la phase 1. À Ville-Émard–Côte-Saint-Paul, un système alimentaire local a été développé, avec la création d’une épicerie solidaire de quartier.  

« Il y a un pouvoir de transformation, on peut voir qu’il y a des besoins. Nous essayons de concrétiser cette transformation», se réjouit la directrice générale de La Maison d’Entraide Saint-Paul & Émard, Marcela Cid.

À Ahuntsic, une école de la citoyenneté a été créée, qui prend la forme d’une mobilisation citoyenne pour l’accès alimentaire et le développement d’équipements collectifs. À Côte-des-Neiges, le PIC a pu accompagner la mise en place d’une escouade salubrité, qui lutte contre l’insalubrité dans les logements du quartier.

La phase 2 amènera de nouveaux projets, dont douze sont déjà en cours de développement. Ces derniers voient le jour deux ans après le début de la pandémie et de ses répercussions sociales.

« La santé mentale est ressortie comme un enjeu, on voit les failles du système, et les besoins sont énormes. […] L’enjeu de la cohabitation sociale est ressorti notamment dans les quartiers centraux […] cela demande une énorme collaboration avec la Ville et la santé publique. », explique la directrice adjointe du PIC, Rotem Ayalon.

Cette dernière mentionne que parmi les projets à venir grâce à cette deuxième phase, certains aborderont la santé mentale, l’aide au logement ou la brisure de l’isolement social.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Sud-Ouest.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.