Éducation
12:00 2 septembre 2020 | mise à jour le: 2 septembre 2020 à 11:08 temps de lecture: 3 minutes

Apprendre à distance avec une école virtuelle assistée

Apprendre à distance avec une école virtuelle assistée
Photo: Métro

Une école virtuelle assistée (ÉVA) pour les élèves ayant une restriction médicale a été mise en place par le Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSSMB). Cette initiative voit le jour alors que des milliers de jeunes retournent sur les bancs d’école en pleine pandémie de COVID-19.

Cette plateforme est disponible pour les niveaux préscolaire, primaire et secondaire. Un billet médical confirmant une condition particulière de l’enfant ou d’un membre de la famille proche est nécessaire afin d’être admissible.

«C’est vraiment important d’offrir aux jeunes qui ont une restriction médicale de pouvoir continuer leur scolarisation», indique le directeur du CSSMB, Dominic Bertrand.

Créée il y a deux semaines, ÉVA compte déjà 250 inscriptions. D’autres élèves pourraient s’ajouter au cours des prochains jours.

«Avec ÉVA, c’est une prise en charge qui se fait entièrement avec une équipe dédiée pour venir soutenir l’apprentissage des jeunes qui feront partie de cette école-là.» – Dominic Bertrand, directeur du CSSMB.

Les classes virtuelles fonctionneront de la même manière que celles habituelles. Les enseignants seront associés à des élèves qu’ils suivront toute l’année. Ils seront responsables de l’apprentissage et des évaluations.

«On va équiper nos enseignants. Ils auront tout ce qu’il leur faut avec les bons outils», explique Josée Duquette, directrice des services éducatifs à la CSSMB.

Même à distance, les étudiants auront des devoirs et des leçons à remettre dans un horaire fixe, soit du lundi au vendredi.

«Ils vont avoir un plan à suivre et du travail autonome à faire chaque semaine», affirme Mme Duquette.

ÉVA, qui a sa propre direction et son personnel éducatif, permettra du même coup aux enseignants des 75 écoles primaires et des 14 écoles secondaires du CSSMB de travailler avec les élèves présents dans leur classe.

Accompagner

Le CSSMB vise pour le moment des groupes de 15 élèves par enseignant. Des intervenants viendront appuyer chaque classe au besoin.

Des professionnels, comme des conseillers en orientation et des psychologues, seront disponibles pour aider les jeunes dans leurs apprentissages et pour s’adapter à cette réalité.

Par ailleurs, le CMSSB a réalisé une vidéo dans le but de sensibiliser les enfants du primaire aux mesures mises en place dans les écoles. Il s’agit d’un outil de plus pour faciliter une rentrée scolaire sécuritaire autant pour les élèves que le personnel.

Le début des classes de la nouvelle école virtuelle assistée est prévu le 8 septembre.

Articles similaires