Monde

COVID-19: début de quatrième vague à travers le monde?

Photo: Sean Gallup/Getty Images

Alors que le Québec et d’autres pays à travers le monde ont entamé leur déconfinement face à l’avancée de la vaccination et la réduction des nouveaux cas de COVID-19, la crainte d’une quatrième vague pourrait venir troubler ce relatif retour à la normale. Selon le dernier rapport hebdomadaire de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), toutes les régions du monde excepté l’Amérique, ont vu pour la deuxième semaine consécutive une augmentation des nouveaux cas de COVID-19.

Alors que la tendance était à la baisse depuis plus de 7 semaines consécutives, les nouveaux cas de COVID-19 semblent repartir à la hausse dans le monde, faisant craindre une quatrième vague. Près de 2,6 millions de nouveaux cas ont été rapportés lors de cette dernière semaine selon les données de l’OMS, soit une hausse de 3%.

Région la plus touchée par cette augmentation de l’incidence, l’Europe, en proie au variant delta, a notamment vu son nombre de nouveaux cas grimper de 30%. Des hausses que l’on retrouve en Afrique (15%), dans l’Est de la Méditerranée (11%), l’Ouest du Pacifique (10%) et le Sud-Est de l’Asie (7%). Seule région épargnée par cette hausse, la région Amérique a vu elle ses nouveaux cas baisser de 13%. 

Le Brésil enregistre toujours le plus de nouveaux cas au monde avec 364 709, ce qui représente tout de même une baisse de 30% par rapport à la semaine précédente. S’ensuivent des pays comme l’Inde (312 250 nouveaux cas, une baisse de 11%), la Colombie (204 556 nouveaux cas), l’Indonésie (168 780 nouveaux cas, une hausse de 35%), et le Royaume-Uni avec 161 805 nouveaux cas, soit une hausse de 67%). 

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, près de 183 198 019 de personnes ont été contaminées par le virus et 3 971 687 personnes ont perdu la vie. Si les nouveaux cas sont en augmentation, le nombre de morts à travers le monde continue lui de baisser avec une diminution de 7%. 

Les variants, cause d’une potentielle quatrième vague de COVID-19

Principale cause de cette potentielle quatrième vague de COVID-19, les différents variants du Sars-Cov-2 continue de progresser dans les différentes régions. 

Selon l’OMS, le variant Alpha (dit le variant britannique) a été signalé dans 173 pays (un nouveau pays cette semaine), le Bêta (le variant sud-africain) dans 122 pays (trois nouveaux pays), le Gamma (le variant brésilien) dans 74 pays (deux nouveaux pays) et le Delta (le variant indien) dans 104 pays (sept nouveaux pays).

Hier, le CDC a notamment annoncé que le variant Delta était devenu le variant dominant aux États-Unis. D’autres variants dit Epsilon (détecté aux États-Unis), Zeta, et Theta (apparu aux Philippines) ont été reclassés par l’OMS comme  «alertes à suivre», leur incidence ayant diminué au cours des dernières semaines.

Articles récents du même sujet