National

42% des Québécois prévoient l’arrivée d’une 4e vague de la COVID-19

Plus de quatre Québécois sur dix s’attendent à ce qu’une 4e vague de Covid-19 fasse son apparition au Canada, révèle un sondage de la firme Léger. Mais le Québec se démarque des autres provinces canadiennes par leur optimisme et leur confiance dans la vaccination pour faire face au variant Delta.

Parmi les 407 répondants Québécois, ils sont 31% à être indécis, 26% à penser que la 4e vague n’aura pas lieu et donc 42% à penser que le Canada connaîtra une quatrième vague de COVID-19 à l’automne 2021. Au niveau canadien, cette proportion est légèrement moindre, soit 40%. Seule la province de l’Alberta affiche un pourcentage supérieur au Québec avec 52%.

À noter que c’est au Québec que la population a le moins peur de contracter la COVID-19, 65% d’entre eux ont répondu «Pas vraiment peur» et «Pas peur du tout» à la question Avez-vous personnellement peur de contracter la COVID-19? La moyenne canadienne se situe à 52%.

Même si le variant Delta est considéré comme étant plus contagieux que la forme originale du COVID-19, les québécois se disent «Peu inquiet» ou «Pas du tout inquiet» à 54%. De manière générale, tous les Canadiens font confiance à la vaccination pour protéger efficacement contre les variants de la COVID-19, dont le variant Delta. La confiance se situe entre 70% pour l’Alberta et 79% pour la Colombie-Britannique, le Québec est à 78%.

Mais c’est bel et bien au Québec que la confiance est la plus poussée, 24% d’entre eux se disent «Très confiants» envers la réponse de la vaccination contre les variants.

COVID-19: l’optimisme est Québécois

C’est aussi au Québec que l’optimisme est au plus haut pour la future année. 74% du panel québécois répond «Oui» à la question Êtes-vous optimiste face à la prochaine année pour le Canada. C’est 13 points au-dessus de la province se situant deuxième, l’Alberta avec 61%.

L’optimisme se confirme ensuite lorsque les Québécois considèrent que «le pire est derrière nous» à 74%. Là aussi, c’est bien au-dessus de toutes les autres provinces, soit 12 points devant l’Ontario avec 62%.

La firme Léger s’est basée sur un sondage web réalisé du 2 au 4 juillet 2021 auprès de 1518 Canadiens, âgés de 18 ans ou plus, recrutés aléatoirement à partir du panel en ligne LEO.

Une marge d’erreur ne peut pas être associée à un échantillon non probabiliste dans le cadre d’une enquête par panel. À des fins de comparaison, un échantillon probabiliste de cette taille aurait une marge d’erreur de ± 2,52%, et ce, 19 fois sur 20 pour l’échantillon canadien.

Articles récents du même sujet