Inspecteur viral
14:56 22 juin 2016 | mise à jour le: 22 juin 2016 à 15:03

Non, il n’y a probablement pas d’araignée recluse brune en Gaspésie

Non, il n’y a probablement pas d’araignée recluse brune en Gaspésie

En bref

  • Une publication Facebook circule depuis quelques jours, affirmant qu’une espèce d’araignée dangereuse, la recluse brune, aurait été aperçue pour la première fois en Gaspésie.

  • La publication contient plusieurs fausses informations sur cette espèce.

  • De plus, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) affirme ne jamais avoir reçu de signalement confirmé de cette espèce au Québec. Tous les signalements se sont avérés de faux signalements.

En détail

Écoutez, les araignées, c’est pas super attirant. Surtout lorsqu’elles sont dangereuses. Voici la nouvelle panique de l’heure:

La publication ci-haut affirme que l’araignée recluse brune a été aperçue pour la première fois en Gaspésie. Dans les commentaires, on affirme que, «selon des sources», le spécimen aurait été aperçu dans la Baie-des-chaleurs.

«Cette araignée est venimeuse et sa morsure est très dangereuse, une morsure de cette araignée peut entraîner l’amputation du membre touché ou la mort de la personne qui a été mordue, il n’excite aucun anti-venin», peut-on lire.

PANIQUE!

La reclu-quoi?

L’araignée recluse brune est assez bien connue. Il s’agit d’une des rares espèces d’araignées venimeuses en Amérique du Nord. Son habitat naturel a l’air de ça:

Loxosceles_reclusa_range

Remarquez que cela n’inclut pas du tout le Québec.

L’araignée recluse brune a en effet une morsure qui peut blesser. Dans les cas les plus graves, on parle de nécrose. Oui, vous avez bien lu, la morsure peut tuer les tissus humains.

Ark.

Mais si on lit la fiche de l’Institut national de la Santé publique sur les morsures de la recluse brune, on panique un peu moins:

«On peut guérir la plupart des morsures simplement en lavant la plaie de la personne mordue, en élevant le membre atteint et en appliquant de la glace, ainsi qu’en administrant la prophylaxie antitétanique au besoin. Certaines morsures nécessiteront l’administration d’antihistaminiques et d’anti-inflammatoires», indique-t-on.

On note que la morsure provoque un érythème dans 40% des cas, et une nécrose laissant une cicatrice dans 13% des cas.

On est loin du «il n’existe aucun anti-venin et la morsure tue tout le monde».

Mais y en a-t-il au Québec?

Selon le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), probablement pas.

«Nos laboratoires de diagnosticconcernant les insectes n’ont jamais reçu de spécimen d’araignée recluse brune. On n’a pas d’information sur des cas confirmés au Québec. C’est déjà arrivé que des gens nous contactent en pensant avoir vu cette espèce-là, mais dans tous les cas, il s’est toujours avéré qu’il s’agisse d’une espèce québécoise inoffensive qu’on avait mal identifiée»,  a confirmé le relationniste du MAPAQ, Yohan Dallaire Boily.

Les cas de fausse identification semblent d’ailleurs chose commune.

En 2015, trois cas de morsure de recluse brune avaient été signalés en France, déclenchant tout un vent de panique dans l’hexagone. Or, il s’agissait en fait d’une espèce française, et non d’une recluse brune.

En fait doit-on avoir peur des recluses brunes? Comme l’indique son nom, la recluse brune est assez timide et n’attaque que lorsqu’elle est provoquée, et encore là seulement lorsqu’on la porte en contact avec la peau. Ses crocs ne sont pas assez longs pour transpercer la plupart des tissus.

Vous portez un t-shirt? Cool, vous avez une armure contre la recluse brune!

La preuve qu’elle n’est pas si dangereuse que ça?

Plus de 2000 (!!!) araignées recluses brunes ont été retirées d’une maison au Kansas, aux États-Unis, en 2001, sans qu’aucun des résidants n’ait été mordu.

Répétons-le: les membres de cette famille ont vécu pendant des années avec plus de 2000 araignées dangereuses (ark), et ils sont toujours en vie.

En résumé: peut-être bien qu’une araignée recluse brune a été aperçue en Gaspésie, mais probablement pas. Et même si c’est vrai, il ne faut pas paniquer.

Mettons cela dans la case «fausse panique».

 

Articles similaires