Vie numérique

Essai de la HP Tango : imprimer en 2019

Essai de la HP Tango : imprimer en 2019

Quand HP a créé l’imprimante «intelligente» Tango, l’entreprise a choisi de concevoir son appareil à partir de zéro, pour une clientèle moderne. Voici de quoi a l’air une imprimante en 2019. Un design pour ceux qui impriment peu.

La HP Tango est non seulement petite et légère, mais elle est aussi vendue en option avec une pochette inspirée d’une couverture de livre, qui permet de ranger l’appareil lorsqu’on ne l’utilise pas. Après tout, les imprimantes sont généralement affreuses, et en 2019, on imprime de moins en moins.

Le résultat est dans l’ensemble réussi, mais on aurait pu aller un peu plus loin, avec un format encore plus petit et un design qui aurait permis de ranger le cordon électrique en même temps.

La mort du numériseur

En 2019, le capteur de votre téléphone intelligent est probablement meilleur que celui de bien des numériseurs qui étaient vendus il y a quelques années seulement. L’application mobile qui accompagne l’imprimante permet donc de numériser des documents en les prenant en photo, de les corriger pour qu’ils apparaissent à plat et de les imprimer par la suite au besoin. 

Ordinateur optionnel

De l’installation à l’utilisation, aucun ordinateur n’est nécessaire pour faire fonctionner la Tango de HP. L’impression avec un téléphone intelligent ne date pas d’hier, mais il s’agit probablement du premier appareil du genre réellement conçu pour l’ère «post-PC». 

Notons qu’il est possible d’imprimer à partir d’un ordinateur Windows ou d’un Mac, mais que la connexion se fait par l’internet seulement, et non par un câble USB. 

Imprimer par la voix

Comme de plus en plus de gadgets, la Tango permet d’imprimer avec sa voix grâce aux assistants vocaux Alexa et Google Assistant. On peut alors demander d’imprimer des Sudoku ou du papier quadrillé, par exemple. 

Comme c’est souvent le cas avec les intégrations du genre, on a toutefois l’impression que la fonctionnalité sert à faire la démonstration d’une technologie plutôt qu’à répondre à un réel besoin.

De l’encre par abonnement

On peut acheter l’encre pour la Tango dans un magasin, mais l’appareil a avant tout été conçu pour le service Instant Ink de HP, où l’utilisateur paye un forfait mensuel (à partir de 3,99 $ par mois pour 50 impressions) qui lui permet d’imprimer une quantité fixe de pages. De l’encre neuve vous est livrée automatiquement dès que la cartouche tire à sa fin. Notons que l’impression de photos à partir d’un téléphone ne compte pas dans la limite mensuelle. Vous payerez évidemment pour le papier, mais pas pour l’encre elle-même. 

Curieusement, le forfait gratuit de 15 pages par mois qui existe avec d’autres imprimantes HP n’est pas offert avec la Tango. C’est dommage, parce que le public cible pour ce modèle pensé en fonction des utilisateurs occasionnels aurait été tout indiqué pour une option du genre.