Vie numérique
03:30 27 novembre 2019

Le Nikon Z50 rehausse votre Instagram

Le Nikon Z50 rehausse votre Instagram

Les appareils photo de téléphones intelligents s’améliorent d’année en année, mais les appareils à objectif interchangeable n’ont pas dit leur dernier mot. 

Un petit format facile à transporter, un logiciel de bonne qualité pour le relier à un téléphone intelligent, la possibilité de filmer en 4K ou au ralenti en 1080p: le Z50 a beaucoup à offrir aux photographes amateurs mobiles qui décident d’acheter un appareil photo à objectif interchangeable pour la première fois. 

Il ne faudrait cependant pas réduire le nouvel appareil de Nikon à son attrait pour les habitués d’Instagram. Il existe après tout d’autres petits appareils photo hybrides sur le marché, notamment du côté de Fujifilm, qui peuvent assurer cette transition.

Cependant, le Z50 est également une porte d’entrée vers le nouveau format Z de Nikon, lancé l’année dernière avec ses appareils photo plein format Z6 et Z7. Même si le Z50 est doté d’un capteur APS-C de taille moyenne, il peut être utilisé avec des objectifs haut de gamme conçus pour les modèles plus gros et plus puissants de l’entreprise. 

Ceux qui investissent dans un Z50 peuvent donc acheter les petits objectifs conçus spécifiquement pour ce dernier, mais aussi ceux de meilleure qualité dans le but de les utiliser un jour avec un appareil plein format. Sony a adopté la même stratégie au cours des dernières années. Il s’agit d’une police d’assurance intéressante à long terme, qui n’est pas offerte du côté de Canon, de Fujifilm et d’Olympus. 

 

Cet atout pourra non seulement plaire aux débutants qui ne savent pas quel modèle acheter, mais aussi aux professionnels qui utilisent leurs objectifs dans plusieurs appareils photo. 

Le Z50 offre quelques bons coups supplémentaires. On peut le recharger par son port USB au besoin, les commandes sont intuitives pour les habitués de Nikon, son ergonomie est excellente, sa mise au point automatique à 209 points fonctionne bien (la différence par rapport aux appareils réflex équivalents de l’entreprise est d’ailleurs impressionnante) et son écran peut être complètement tourné vers l’avant pour la prise d’égoportraits. Avec l’objectif Nikkor Z 16-50mm F3.5-6.3 en position fermée, l’appareil photo est aussi incroyablement petit pour la qualité de ses clichés. 

Parmi les points négatifs, notons qu’un système de stabilisation optique dans le boîtier aurait été apprécié et que l’ouverture des objectifs conçus spécifiquement pour le capteur APS-C est pour l’instant petite. J’aurais aussi aimé une compatibilité avec les cartes XQD et un port USB-C plutôt que micro USB.  

Dans l’ensemble, Nikon réalise avec le Z50 son objectif de proposer un appareil photo compact et de bonne qualité pour les photographes amateurs de l’ère Instagram. Reste à voir quelle sera la taille réelle de ce marché, de plus en plus coincé entre les téléphones intelligents et les appareils photo plein format.


Le Z50 est offert en ensemble à partir de 1399,95 $