Soutenez

Quoi faire avec l’autre 500$ de Legault?

Photo: iStock

Dur de ne pas se réjouir d’obtenir 500$ supplémentaires! Bien que la somme ne soit pas encore confirmée, le gouvernement Legault s’est attiré les critiques avec sa proposition d’envoyer un deuxième chèque aux Québécois s’il est réélu. Censées nous aider à faire face à l’inflation, ces sommes risquent au contraire de l’alimenter. Comment utiliser ce «cadeau» de manière responsable?

Une mesure inflationniste

Remettre de l’argent en circulation incite les consommateurs à dépenser. C’est pourquoi cette mesure risque d’amplifier l’inflation en soutenant la demande pour un variété de biens et de services. Alors comment cet argent pourra-t-il réellement aider les Québécois, sans faire augmenter encore l’indice des prix à la consommation?

Payer les dettes et économiser

Pour Roger Lafrance, conseiller budgétaire à l’Association coopérative d’économie familiale de Montérégie-Est, l’idéal est de mettre l’argent ailleurs que dans la consommation. C’est notamment l’occasion de régler ce qui est dû. «Je privilégie le remboursement d’une dette, plus particulièrement une carte de crédit, à cause du taux d’intérêt élevé», affirme-t-il en entrevue.

Son autre suggestion? Mettre cet argent de côté «pour payer une dépense à venir, comme la rentrée des classes ou une réparation à l’auto qui s’annonce». Autrement, ces dépenses pourraient s’avérer difficiles à absorber et engendrer d’autres emprunts.

Réparer au lieu de remplacer

Dans le contexte où les voitures ont subi de fortes hausses de prix, se concentrer sur les réparations est d’autant plus pertinent. En effet, selon AutoHebdo, les véhicules d’occasion se vendent 43% plus cher qu’il y a un an et les véhicules neufs, 16%.

Éviter le long terme

Pour Roger Lafrance, il faut surtout éviter «toute dépense qui entraîne des coûts supplémentaires dans le temps». Vous voulez un animal de compagnie? Il faudra le nourrir et lui faire voir un vétérinaire. Envie de nouveaux meubles? Évitez ceux qu’il faut payer pendant 24 ou 36 mois.

«Pour contrer l’inflation, il faut investir dans des produits dont le rendement surpassera celle-ci. Ainsi, vous augmenterez votre pouvoir d’achat», affirme Katie Lefebvre, de Budget Express. Pour les gens qui en ont les moyens, cette stratégie permet de dépenser plus tard, à un moment où les prix s’emballeront un peu moins.

Des habitudes à revoir

L’intention initiale du gouvernement est d’aider les Québécois à faire face à l’inflation, rappelle Roger Lafrance. «Beaucoup des gens ajustent déjà leurs dépenses en fonction de cette situation, par exemple en réduisant leurs sorties et en prenant moins l’auto. Comme l’inflation risque de perdurer, il est plus intéressant de changer certaines habitudes que d’attendre une aide gouvernementale temporaire.» Sages paroles!

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.