Techno

Mise à l’essai: les AirPods toujours au sommet

Mise à l’essai: les AirPods toujours au sommet
Photo: Maxime Johnson

La seconde génération d’écouteurs sans fil AirPods d’Apple offre peu de nouveautés, mais suffisamment pour conserver son avance sur la concurrence.

Les AirPods représentent peut-être une des plus grandes surprises­ des dernières années pour Apple. À leur lancement en 2016, les attentes étaient assez limitées pour un nouveau produit de la marque à la pomme. Forts de leurs bonnes critiques et d’un bouche-à-oreille positif, les écouteurs se sont toutefois avérés un succès sur toute la ligne. Il suffit de regarder les oreilles des passants dans la rue pour se rendre compte que l’accessoire a la cote auprès des propriétaires d’iPhones.

La seconde génération d’AirPods lancée à la fin de mars offre quelques nouveautés plutôt mineures. Ils sont désormais dotés d’une nouvelle puce, et leur étui est maintenant compatible avec la recharge sans fil. Qu’est-ce que ça change? Pas grand-chose pour la plupart des utilisateurs, hormis une autonomie légèrement améliorée et la possibilité d’interpeller l’assistant vocal Siri.

Même son, même design

Ces AirPods proposent en fait le même design et la même qualité sonore que ceux de la première génération.

Alors que les écouteurs intra-auriculaires sont habituellement dotés d’embouts interchangeables pour s’ajuster aux différentes tailles d’oreilles, ceux d’Apple sont plutôt conçus en plastique rigide. Vous aurez donc de la difficulté à les insérer si vos oreilles sont petites, et ils risquent de tomber si elles sont grosses.

Quand les écouteurs tiennent fermement en place, leur design est toutefois parfait. Ils peuvent être utilisés pour le sport (ils résistent d’ailleurs à la sueur), et leur légèreté permet de les oublier pendant plusieurs heures d’affilée.

On apprécie aussi le design du boîtier. Celui-ci n’est pas particulièrement joli avec son allure de boîte à fil dentaire, mais sa minceur permet de le conserver (et de l’oublier) dans sa poche. Les autres modèles du genre sur le marché sont généralement plus épais et moins confortables pour le transport. Le son des écouteurs est quand même convenable.

Les basses sont étonnamment puissantes et aucune fréquence n’est réellement problématique. La qualité des AirPods devrait être suffisante pour la majorité des gens. Notons que certains appareils sur le marché offrent un meilleur son, comme les Sennheiser Momentum True Wireless de Sennheiser, mais ils sont aussi plus chers, à 400 $.

Dis Siri

Par rapport à la première génération, les « AirPods 2 » sont dotés d’une puce H1 améliorée, qui devrait accélérer la synchronisation entre le téléphone et les écouteurs. En pratique, je n’ai toutefois pas observé de différence. La nouvelle puce permet aussi d’interpeler Siri avec l’habituel « Dis Siri », une fonctionnalité que les amateurs de l’assistant personnel devraient apprécier.

Notons que les AirPods de seconde génération sont toujours vendus avec l’étui original pour 219 $, mais qu’il est aussi possible de payer 50 $ de plus pour s’équiper d’un étui compatible avec la recharge sans fil. Il faut évidemment posséder un chargeur compatible. Considérant la taille de l’étui, ce chargeur devra aussi être à plat, et non à la verticale comme c’est souvent le cas. Il s’agit donc d’un achat tout à fait optionnel.

Rare concurrence sur iOS

Plus de deux ans après le lancement des premiers AirPods, il est étonnant de voir à quel point le marché a été lent à s’y adapter. Samsung a lancé récemment ses Galaxy Buds (excellents avec un téléphone Android­, pour 199 $), et les Jabra Elite 65t se sont imposés avec le temps comme une solution de rechange intéressante aux AirPods, mais dans l’ensemble, les modèles sont généralement plus chers, plus gros ou dotés d’un fil.

Même avec une mise à jour aussi modeste, les AirPods demeurent les écouteurs sans fil les plus appropriés pour les utilisateurs d’iPhones, ce qui témoigne de la qualité de l’appareil­ à son lancement.