Mobilité

Un rappel 3 dans 1 pour Chrysler

Photo: Chrysler

Auto Go

Ce n’est décidément pas l’année de Chrysler. Le manufacturier américain qui sort à peine d’une partie de bras de fer avec la National Highway Trafic Safety Administration (NHTSA) américaine à propos du rappel de certains modèles Jeep, doit cette fois procéder à un nouveau rappel, le 12e depuis le début du mois de juin.

Cette fois, ce sont les Dodge Grand Caravan qui sont touchés surtout en raison de problèmes de déploiement des coussins gonflables. Selon le manufacturier, une erreur de programmation pourrait affecter le coussin gonflable et déclencher le déploiement du côté opposé à la collision.

Au total, 282 000 fourgonnettes Chrysler sont touchées par ce rappel, mais seulement 49 300 au Canada. Les Grand Caravan de l’année 2013 sont affectées.

Un autre rappel aussi été émis au même moment par Chrysler. Cette fois, c’est un microprocesseur qui gère la réaction des appuie-têtes qui serait en cause. Son mauvais fonctionnement pourrait immobiliser les appuie-têtes qui devraient autrement être actifs.

Plus de 490 000 véhicules sont touchés, dont seulement 25 000 au Canada. Les Chrysler Sebring, Chrysler 200, Dodge Avenger et Jeep Liberty 2012 ainsi que le Dodge Nitro 2011 et 2012 doivent être vérifiés.

Finalement, un troisième rappel figurait aussi sur la liste de Chrysler. Il touche cette fois 69 000 unités du Dodge Ram 2013, dont la version à quatre roues motrices pourraient éprouver des problèmes avec le contrôle de stabilité électronique. Quelque 21 000 camions affectés ont été vendus au Canada.

Ces trois rappels portent à plus de 4 millions le nombre de véhicules rappelés par Chrysler en moins de cinq semaines.

Articles récents du même sujet