Mobilité
15:56 14 janvier 2016 | mise à jour le: 14 janvier 2016 à 19:46 Temps de lecture: 2 minutes

Infiniti QX30 2017: l’attraction du rouage intégral

Infiniti QX30 2017: l’attraction du rouage intégral
Photo: collaboration spéciale

logo_guide-autoInfiniti avait dévoilé le Q30 au Salon de Francfort l’automne dernier, puis le QX30 au Salon de Los Angeles quelques semaines plus tard. Entre les deux véhicules, la seule différence notable est une garde au sol un peu plus élevée et des rails de toit pour le QX.

À ce moment, la stratégie de mise en marché était plutôt intrigante. Le Q30 allait être offert en version traction et à rouage intégral. Le QX30, lui, ne venait qu’en livrée intégrale. Pour simplifier les choses, Infiniti Canada a eu la bonne idée de laisser le Q30 aux autres marchés et de ne conserver que le QX30. Bon sang que ça simplifie la vie des journalistes automobiles!

Le QX30 est construit sur la même plate-forme que le Mercedes-Benz GLA. On retrouve logiquement le même moteur, un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres développant 208 chevaux et 258 lb-pi de couple. La boîte de vitesses est une automatique avec double embrayage à sept rapports, provenant aussi de chez Mercedes-Benz.

Le rouage intégral privilégie les roues avant. Si les conditions l’exigent, il expédiera 50% de la puissance et du couple aux roues arrière. S’il détecte qu’une roue perd de l’adhérence, il appliquera les freins sur cette roue et distribuera le couple à la roue ayant le plus d’adhérence.

Le QX30 devrait débarquer chez les concessionnaires vers le milieu de 2016 en tant que modèle 2017.

Articles similaires