Techno

Des animations racistes de la Warner refont surface

Onze courts-métrages d’animation de la
Warner Brothers, considérés comme racistes, étaient difficilement
accessibles au public depuis 40 ans.

Les
onze clips d’animation de la Warner Brothers, qui n’avaient pas eu de
diffusion autorisée depuis 1968, ont récemment fait leur apparition sur
YouTube.

Certains des dessins animés ont cependant été retirés le 16 avril en
raison d’une plainte déposée par les détenteurs des droits, pour
réapparaître plus tard dans la journée. Ni YouTube ou Warner n’ont
voulu confirmer la requête des ayants droits.

Un porte-parole de YouTube, Ricardo Reyes a déclaré au NY Times
que le portail vidéo compte sur les ayants droits pour identifier les
détenteurs de contenu illicite et sur les utilisateurs pour signaler
les contenus offensants. Si les gens ne se plaignent pas, les vidéos
restent, dit-il. M. Reyes a déclaré que les contenus qui violent les
droits d’auteurs sont retirés «très rapidement» une fois identifiés,
mais le problème est que la propriété est souvent difficile à
déterminer puisque beaucoup d’utilisateurs publient des contenus sans
connaître les lois sur les droits d’auteurs.

Dans un courriel adressé au NY Times, un représentant de la
Warner écrit que «Warner Brothers détient les droits des
courts-métrages» en question et que «nous protégeons vigoureusement
tous nos droits d’auteur.

Les Censored 11 ont suscité la controverse dès leur parution dans les années 40. La NAACP a protesté en vain contre Coal Black and de Sebben Dwarfs
avant sa sortie en 1943. Richard McIntire, le directeur des
communications pour la NAACP, décrit ces dessins animés comme
méprisables. «Nous encourageons les ayants droits de ces films à les
maintenir enfermés dans leurs voûtes».

Articles récents du même sujet