Techno

Téléchargement illégal : «trois prises avant la déconnexion»

Le fournisseur d’accès Internet britannique
Virgin Media a envoyé une lettre à 800 de ses clients les exhortant de
cesser de télécharger illégalement du contenu, rapporte la BBC.

L’entreprise
s’est associée avec la British Phonographic Industry pour s’attaquer au
problème du téléchargement illégal de chansons, de films et de
logiciels par ses abonnés. Virgin Media compte d’ailleurs envoyer
prochainement « des milliers de lettres » à d’autres clients fautifs.

L’opération de dissuasion s’inscrit dans une campagne plus large de
la British Phonographic Industry pour combattre la prolifération des
téléchargements illégaux en Grande-Bretagne.

La BPI menace les autres fournisseurs d’accès Internet d’aller
devant les tribunaux s’ils ne signent pas une entente pour couper la
connexion à leurs abonnés qui téléchargent illégalement du contenu.

La BPI propose aux FAI de créer un système « à trois prises », comme
au baseball. Après trois infractions, les internautes qui téléchargent
illégalement du contenu se feraient tout simplement couper leur
connexion Internet.

Virgin, qui est le seul FAI à avoir signé l’entente jusqu’à présent,
a envoyé des lettres à ses clients fautifs avant d’entreprendre cette
politique du « trois prises ».

D’autres FAI comme Talk Talk ou Carphone Warehouse refusent
cependant de participer à cette politique de déconnexion promue par la
BPI.

En avril, le président de Talk Talk, Charles Dunstone, avait d’ailleurs expliqué
à la BBC que ce n’était pas son rôle de jouer au policier avec ses
clients. « Notre position est très claire. Nous vendons seulement des
accès à Internet, ce n’est pas à nous de contrôler ce qu’en font les
internautes par la suite. Je ne vois pas pourquoi nous couperions la
connexion à un internaute suite aux pressions d’une tierce partie »,
avait-il déclaré.

Articles récents du même sujet