Sports

Stroll sera 12e au départ du Grand Prix du Bahreïn

SAKHIR, Bahreïn — L’apprentissage se poursuit pour Lance Stroll, qui a éprouvé des ennuis avec ses réglages et n’a pu atteindre la portion finale de la séance de qualifications du Grand Prix de Formule 1 du Bahreïn, samedi.

Stroll, qui a connu des ennuis à trouver de l’adhérence sur une piste reconnue comme étant poussiéreuse et abrasive — elle se trouve au beau milieu du désert après tout —, s’est tout de même dit satisfait de s’élancer de la 12e place sur la grille de départ, dimanche.

«Oui, je suis content, a-t-il assuré. Je ne dirais pas que nous avons éprouvé des ennuis, mais c’est un week-end difficile, ne serait-ce que pour trouver de l’adhérence avec nos gommes. J’ai utilisé deux trains de pneus en Q1, donc il ne m’en restait qu’un seul pour Q2… Mais de manière générale, je crois que j’ai offert un bel effort.

«Douzième, ce n’est pas si mal, a-t-il ajouté. Ce n’est pas ce que nous espérions, parce que je voulais accéder à Q3, mais je suis tout de même satisfait de ma journée. J’ai hâte à demain (dimanche).»

À sa défense, Stroll n’a pu pleinement profiter du temps alloué en Q2, car ses mécaniens ont travaillé pendant plusieurs minutes sous sa voiture dans les garages de l’équipe britannique. Le pilote originaire de Mont-Tremblant a finalement pu sortir des puits, alors qu’il restait moins de cinq minutes à la séance, et il a signé un chrono d’une minute et 31,168 secondes.

Ce temps l’a relégué à plus de 2 secondes du détenteur de la pole, le pilote Mercedes Valtteri Bottas (1:28,769).

«C’était très difficile, surtout pour le train de pneus arrière, et le principal défi consistait à assembler toutes les pièces du casse-tête pour obtenir un bon tour de qualification, a évoqué Stroll. Je m’attends à ce que ce soit la même chose en course dimanche.»

Interrogé à savoir s’il allait modifier son approche au départ par rapport à la semaine dernière, alors qu’il avait été contraint à l’abandon dès le premier tour à la suite d’un accrochage avec le pilote Force India Sergio Perez, Stroll a indiqué qu’il comptait garder le cap et suivre son plan de match.

«Je vais courir de la même façon qu’à l’habitude, c’est-à-dire de la façon la plus intelligente possible, a-t-il expliqué. Je devrai prendre de bonnes décisions dès le premier tour, et ensuite on verra ce qui se produira.»

Même s’il n’a pas fait aussi chaud que vendredi, les pilotes ont tout de même dû composer avec une température de piste qui a atteint 31 degrés Celsius en soirée sur le circuit de 5,4 km à Sakhir.

Après avoir été contraint à l’abandon lors des deux premiers Grands Prix en Australie et en Chine, Stroll tentera d’atteindre le fil d’arrivée du Grand Prix du Bahreïn, la troisième escale de la saison de F1, pour la première fois de sa carrière.

«Nous avons joué de malchance lors des deux premières courses, mais ce soir (samedi) nous allons faire nos devoirs et j’espère que je pourrai inscrire mes premiers points au classement demain, c’est certain», a-t-il conclu.

Articles récents du même sujet