Sports

Cyclisme: Clara, pour une dernière fois

Comme à chacune de ses courses olympiques, Clara Hughes a franchi la ligne d’arrivée du contre-la-montre, mercredi, avec le sourire.

L’athlète de 39 ans savait qu’elle avait tout donné. «C’était tout ce que j’avais dans mes jambes et dans mon cœur», a indiqué une Clara Hughes émue.

Son temps de 38:28,96 lui a valu le 5e rang. «Je suis déçu du résultat, mais je suis satisfaite de l’effort que j’ai déployé, a affirmé Hughes. Aujourd’hui, il y avait quatre personnes meilleures que moi.»

Après 38 minutes de souffrance et la tête qui allait lui exploser, la cycliste établie à Glen Sutton, dans les Cantons-de-l’Est, n’avait qu’une envie : boire une bière avec son mari en soirée! Pour marquer la fin de sa brillante carrière olympique.

Clara Hughes a participé à six Jeux. À ses premiers, à Atlanta, en 1996, elle avait décroché deux fois le bronze. Elle devait par la suite ajouter quatre autres breloques à son palmarès, en patinage de vitesse, aux Jeux d’hiver. Ces six médailles font d’elle l’olympienne canadienne la plus décorée de l’histoire avec la patineuse Cindy Klassen.

«Je suis vraiment contente d’avoir vécu l’expérience olympique une dernière fois, a-t-elle soufflé. J’aurais aimé être sur le podium, mais je peux être fière de ce que j’ai réalisé.»

«Pour moi, une bonne expérience olympique, ça veut dire se vider sur la piste et de n’avoir aucun regret en franchissant la ligne d’arrivée», a souligné Clara Hughes.

Sur le parcours de 29 kilomètres de Hampton Court, au sud-ouest de Londres, un site historique où le roi Henri VIII a vécu, la cycliste se sentait à son aise et a poussé une fois de plus la machine à la limite. Le décor de château? La reine de l’olympisme canadien n’en avait rien à cirer!

«Comme à Vancouver, je vais me souvenir des gens et de l’énergie de la foule, pas du décor.»

[pullquote]

L’olympienne veut maintenant participer aux Championnats du monde en septembre, à Limbourg, aux Pays-Bas, mais elle n’a pas la moindre idée de ce qui l’attend par la suite. Après avoir concouru dans des sports très durs sur son corps, la rousse croit qu’elle n’aura pas de difficulté à vivre de façon plus paresseuse. Et elle continuera de rouler sur les routes des Cantons.

«Dorénavant, je veux conduire mon vélo et non plus souffrir sur celui-ci!» Et surtout, Hughes ne souhaite plus mettre «sa vie en danger» dans un sport qu’elle qualifie de «terrifiant» en raison des chutes brutales, dont elle a d’ailleurs été victime quelques fois cette saison. «Je suis trop vieille pour ça maintenant!» a affirmé la trentenaire pourtant pétillante.

Au-delà de ses exploits, Clara Hughes souhaite qu’on se souvienne de son attitude. «J’espère qu’on se rappellera du fait que je pouvais gagner avec le sourire, mais aussi perdre avec le sourire, a-t-elle mentionné. J’espère que les gens se souviendront de la manière dont j’ai fait les choses davantage que ce que j’ai accompli.»

On se rappellera toujours du sourire d’abord, mais on ne pourra jamais oublier les exploits de la grande Clara Hughes.

Le podium
Le contre-la-montre a été remporté par Kristin Armstrong en 37:34,82. L’Américaine, qui fêtera son 39e anniversaire dans 10 jours, devient la médaillée d’or la plus âgée de l’histoire en cyclisme sur route. L’athlète est sortie de sa retraite en 2011, après avoir eu un enfant, dans l’optique de défendre son titre olympique obtenu à Beijing. L’Allemande Judith Ardnt et la Russe Olga Zabelinskaya ont complété le podium.

Higgins champion
Chez les hommes, le Britannique Bradley Wiggins, vainqueur du dernier Tour de France, a ravi les spectateurs en décrochant la médaille d’or. L’Allemand Tony Martin est arrivé deuxième alors qu’un autre Britannique, Christophe Froome, est monté sur la troisième marche du podium Le Canadien Ryder Hesjedal a terminé 28e.

Articles récents du même sujet