Sports

Le plan de Kavis Reed va de bon train

Bill Beacon, La Presse canadienne - La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Le directeur général Kavis Reed a réussi à convaincre quelques excellents joueurs autonomes de se joindre aux Alouettes de Montréal, qui ont terminé au bas du classement la saison dernière.

Les dominants demi défensifs Tommie Campbell, Joe Burnett, Dominique Ellis et Mitchell White, se sont tous entendus sur les termes d’un contrat, mais le plus gros appât de Reed demeure l’as des verges par la passe, Jamaal Westerman, qui rejoindra son frère Jabar sur l’unité défensive.

Avec plusieurs gestes qui visaient à renforcir les effectifs canadiens et à améliorer les unités spéciales, Reed croit qu’il a répondu aux besoins les plus criants de son équipe, qui a cumulé un dossier de 3-15 la saison dernière, en plus d’accorder un total de 580 points à ses adversaires, un sommet dans la ligue. Toutefois, il ne connaît toujours pas l’identité du quart-arrière qui occupera le poste de partant la saison prochaine.

«Ce qui est positif lors de la saison morte, c’est que tu as la chance de repartir à zéro et, dans une ligue qui comporte neuf équipes, si tu es intelligent et stratégique, ça peut arriver, a admis Reed, vendredi. Nous voulons poursuivre la construction de cette équipe.

«Nous n’allons pas nous lancer dans des prédictions quant au nombre de victoires que nous allons cumuler au cours de la prochaine saison, nous voulons nous concentrer sur la composition de notre équipe, nous assurer que nous avons de bonnes bases solides et que nous sommes une équipe compétitive. Avec un peu de chance, le vent tournera en notre faveur.»

La formation des Alouettes est très différente de celle l’an dernier. Il s’agissait de la première année de Reed en tant que directeur général de l’équipe, lui qui a succédé à Jim Popp. Reed a également pris les rênes de l’équipe lorsque l’entraîneur-chef Jacques Chapdelaine et le coordonnateur défensif Noel Thorpe ont été remerciés, en septembre.

L’ancien dirigeant des Packers de Green Bay, Mike Sherman, sera à la barre de l’équipe, tandis que l’ancien entraîneur des demis défensifs des Stampeders de Calgary, Khalil Carter, est le nouveau coordonnateur en défense. Il sera épaulé par Rich Stubler, qui agira en tant que «conseiller spécial».

Les dirigeants, les entraîneurs et les recruteurs ont passé deux semaines à établir leur stratégie en prévision de l’ouverture du marché des joueurs autonomes, mardi. Reed a avoué qu’ils avaient réussi à convaincre plusieurs joueurs qu’ils avaient dans la mire de rejoindre les rangs et qu’ils envisageaient de faire d’autres acquisitions.

Ce fut surprenant de voir des joueurs autonomes convoités, comme Westerman, signer avec un club qui semblait en déroute pas plus tard qu’à la fin de la dernière saison. Mais Reed a nié les affirmations selon lesquelles il aurait offert beaucoup d’argent, plus que la valeur réelle du marché, pour dénicher les joueurs autonomes les plus intéressants.

«Nous n’avons pas surpayé pour avoir ces joueurs-là, a contesté Reed. Nos joueurs ont tous une valeur sur le marché.

«Les divers contrats que nous accorderons aux joueurs en seront la preuve. Les raisons pour lesquelles ces affirmations se sont répandues, c’est évidemment en raison d’un malentendu.»

Reed a également souligné qu’il avait abaissé la moyenne d’âge de l’équipe à 27,5 ans, malgré les contrats accordés aux vétérans. Burnett est âgé de 31 ans et Campbell, de 30 ans, tandis que Patrick Lavoie, Chris Williams et John Bowman sont respectivement âgés de 30, 30 et 35 ans.

Le vétéran secondeur américain Kyries Hebert, âgé de 37 ans, a pour sa part connu un triste sort. Le joueur défensif par excellence de la section Est en 2017, qui a disputé les six dernières campagnes avec les Alouettes, a été libéré vendredi matin.

À Montréal, il semble qu’il ne figurait pas dans les plans.

Reed a expliqué que Hebert n’avait pas accepté le nouveau rôle que Carter et Stubler avaient en tête pour lui et que, par respect pour lui, ils avaient consenti à sa libération.

Des décisions sont en suspends quant aux cas du secondeur Chip Cox et de Nik Lewis.

Comme c’est le cas chaque année depuis qu’Anthony Calvillo a pris sa retraite après la saison 2013, l’identité de celui qui occupera le poste de quart-arrière demeure la plus grosse intrigue.

Darian Durant est parti, mais les substituts de l’an dernier Drew Willy, Matt Shiltz et Antonio Pipkin sont toujours là. Ils ont également signé une entente avec l’ancien pivot de la NFL Josh Freeman. Reed a affirmé que le poste de partant était libre à l’amorce du camp d’entraînement.

Articles récents du même sujet