Sports

À un point de la victoire, Williams s’écroule

À un point de la victoire, Williams s’écroule
Photo by: Frank Franklin II / The Associated PressFrank Franklin II / The Associated Press

MELBOURNE, Australie — Quatre fois, Serena Williams n’était qu’à un point — un seul point — d’une victoire en quarts de finale du simple féminin des Internationaux de tennis d’Australie mercredi.

À la première occasion, alors qu’elle menait 5-1 et 40-30 en troisième manche, elle s’est maladroitement tourné la cheville gauche après avoir commis une faute de pied. À partir de ce moment, la joueuse dotée du meilleur service au tennis féminin a perdu chaque point à son service.

Et c’est ainsi que Melbourne Park a été le théâtre d’un imprévisible revirement de situation alors que Williams a perdu les six derniers jeux dans une défaite de 4-6, 6-4, 5-7, sous un soleil de plomb, contre la Tchèque Karolina Pliskova, septième tête de série.

«Elle est devenue un peu chancelante à la fin, a affirmé Pliskova. J’ai pris mes chances. Et j’ai gagné.»

Il s’agit de la défaite la plus hâtive pour Williams en Australie depuis 2014 alors qu’elle s’était inclinée en quatrième ronde contre Ana Ivanovic. Depuis? Elle avait gagné le tournoi en 2015, perdu en finale en 2016 et gagné de nouveau en 2017, pendant qu’elle était enceinte. En 2018, elle a fait impasse pour s’occuper de sa fille née quelques mois plus tôt.

«Je ne peux pas dire que j’ai croulé sous la pression lors de ces balles de match, a déclaré Williams. Elle (Pliskova) a littéralement joué le meilleur tennis de sa carrière sur ces coups.»

L’Américaine de 37 ans n’a pas requis l’aide d’un soigneur pendant le match et plus tard, elle a refusé de parler de sa cheville comme d’un point tournant du match, allant même jusqu’à dire qu’elle «semblait correcte».

Mais plutôt que de voir Williams faire un pas de plus vers un huitième sacre en Australie, et un 24e en carrière à un tournoi du Grand Chelem, ce qui lui aurait permis d’égaler un record, c’est Pliskova qui continuera sa route et qui tentera de remporter le premier tournoi du Grand Chelem de sa carrière.

«J’étais presque dans le vestiaire, a déclaré Pliskova à la foule de l’Aréna Rod-Laver, et là je suis debout, ici, à titre de gagnante.»

En temps normal, c’est Williams qui amorce les remontées. Cette fois, ce fut étonnant de la voir perdre une importante avance. Seulement deux fois durant sa carrière en 380 sorties en simple en tournois du Grand Chelem, a-t-elle perdu un duel alors qu’elle avait profité d’une belle de match: aux Internationaux de France en 2010 et en Australie, en 1999.

En demi-finale jeudi, Pliskova croisera le fer avec la Japonaise Naomi Osaka, quatrième tête de série, qui a facilement défait l’Ukrainienne Elina Svitolina (6e), 6-4, 6-1. Osaka se présentera sur le court, forte d’une séquence de 12 victoires en simple en tournois du Grand Chelem après avoir vaincu Williams en finale des Internationaux des États-Unis en septembre.

L’autre demi-finale réunira la Tchèque Petra Kvitova (8e) face à l’Américaine Danielle Collins, joueuse non classée.

Chez les hommes, le Serbe Novak Djokovic s’est qualifié pour les demi-finales lorsque le Japonais Kei Nishikori a abdiqué alors qu’il tirait de l’arrière 1-6, 1-4. Nishikori avait été traité pour des problèmes à une jambe par un soigneur.

Djokovic croisera le fer avec le Français Lucas Pouille, tombeur du Canadien Milos Raonic en quatre manches.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *