Saint-Léonard
17:19 17 août 2020 | mise à jour le: 17 août 2020 à 17:19 temps de lecture: 4 minutes

Kiara Quieti: nager vers les Olympiques

Kiara Quieti: nager vers les Olympiques
Photo: CourtoisieKiara Quieti avait remporté une médaille d’argent en nage synchronisée aux Jeux du Canada en 2019.

Évoluant en nage synchronisée depuis sa tendre enfance, Kiara Quieti plongera vers un nouveau défi. L’athlète de Saint-Léonard a été sélectionné pour faire partie de l’équipe nationale du Canada. Elle s’entraînera dorénavant avec un œil tourné vers les Olympiques.

« On m’a appelé pour m’annoncer la nouvelle par téléphone. Je suis vraiment surprise et excitée de commencer ce nouveau chapitre. Je ne m’y attendais vraiment pas », s’exclame, enthousiaste, la jeune athlète.

En compagnie de six autres nouvelles, elle rejoindra en septembre, à l’Institut National du Sport (INS) de Montréal, le reste de l’équipe, qui comportera en tout 19 athlètes.

« J’avais déjà été sélectionnée pour les équipes Québec, mais je n’avais jamais fait d’équipe nationale avant. Et là, en plus, c’est l’équipe senior pour les Jeux olympiques », se réjouit Kiara.

Situation exceptionnelle en raison de la pandémie actuelle, l’équipe nationale n’a pas tenu de qualification. À la place, ses nouvelles athlètes ont été choisies par invitation.

« Ils ont regardé les performances au cours des dernières années, et regardé des camps de sélection des années passées », explique la nageuse.

« On se pinçait, ça semblait irréel, confie Tanya Crivello, sa mère. Normalement, il y a des essais pour lesquels on doit se préparer, puis attendre les résultats. D’avoir l’invitation par téléphone était difficile à croire. »

Sur les 19 athlètes de l’équipe, 9 seront sélectionnées en juin prochain les jeux de Tokyo 2021. Pour Kiara, l’objectif sera plutôt les jeux de Paris 2024, vue son jeune âge, bien qu’elle tentera de forcer la main de ses entraîneurs l’été prochain.

« Il y a toujours des points que je peux améliorer, mais il faut être confiante dans l’eau. C’est vraiment un aspect déterminant, ça nous fait paraître plus forte et élégante dans l’eau. » – Kiara Quieti

Progresser

C’est à l’âge de 10 ans que Kiara a fait ses premiers pas dans l’eau, au sein du club Montréal Synchro.

« Je faisais de la danse avant cela. Quand j’ai arrêté, ma mère m’a introduite à la nage synchronisée, qu’elle pratiquait quand elle était jeune. Je suis tombé en amour avec la discipline dès ma première journée », se rappelle-t-elle.

Dès sa première compétition, elle a remporté une première place. Néanmoins, malgré cette rapide réussite, elle ne s’illustrait pas particulièrement, selon ses dires.

« Je n’étais pas l’une des plus fortes du club, mais je me suis améliorée chaque année pour arriver à ce point-ci. J’en rêvais, mais je ne pensais jamais pouvoir le faire », confie-t-elle.

« La plupart des jeunes athlètes, lorsqu’ils commencent un sport, finissent par plafonner à un plateau. Kiara n’en a jamais atteint, elle est toujours en progression », ajoute sa mère.

Sa prochaine étape se déroulera à l’INS, au sein du stade olympique. Un point qui la soulage alors qu’elle n’aura pas à quitter la province pour poursuivre son développement, pouvant conserver le réconfort de son foyer.

« Elle n’aura pas le stress de trouver un logement et de s’ajuster à une autre province. D’autres athlètes au sein de l’équipe n’auront pas cette même chance. C’est un stress de moins qui est à son avantage », souligne sa mère.

Articles similaires