Sports

Le CH aura un capitaine cette saison

LAVAL-SUR-LE-LAC, Qc – Le Canadien ne sera pas orphelin de capitaine cette saison. Les dirigeants de l’équipe ont arrêté leur choix, mais ils ne l’ont pas divulgué, jeudi, à l’occasion du tournoi de golf annuel de l’organisation.

«Il y a des joueurs qui ne sont arrivés en ville qu’hier (mercredi). Ce serait prématuré d’annoncer ça aujourd’hui, a expliqué le directeur général de l’équipe Marc Bergevin. Je tiens à rencontrer tout le monde auparavant.»

Bergevin a précisé que l’identité du 29e capitaine de l’histoire de la concession sera dévoilée d’ici la conclusion du camp d’entraînement, soit au début d’octobre au plus tard.

Le CH abandonnera donc la formule des quatre adjoints qu’il a privilégiée la saison dernière, à la suite du départ de Brian Gionta.

Les jeunes Max Pacioretty et P.K. Subban ainsi que les vétérans Tomas Plekanec et Andrei Markov ont tous arboré un ‘A’ sur leur chandail. Le quatuor a été secondé dans ses tâches par le gardien Carey Price, qui aurait déjà fort possiblement été désigné capitaine si les règles de la LNH le permettaient.

Se gardant bien de vendre la mèche, Bergevin n’a pas écarté la possibilité que l’heureux élu ne soit pas un des quatre leaders de la saison dernière. Le nom du jeune Brendan Gallagher est parfois évoqué.

«Nous allons tout vous dire au sujet du processus au moment de l’annonce», a-t-il mentionné.

Mais à la lumière du principal critère de sélection — «un leader respecté de ses coéquipiers» — qu’il a soulevé, on a cru comprendre que Pacioretty ferait un excellent capitaine.

«La période de transition nous a aidés à prendre une décision. Le groupe de leaders a cheminé et nous estimons que l’équipe est prête à avoir un capitaine.»

Les ténors du leadership au sein de l’équipe ont accueilli très favorablement la décision des dirigeants.

Pacioretty a été le seul qui a manifesté le désir de s’acquitter de la prestigieuse tâche. Subban et les autres ont fait preuve de plus de retenue.

«C’est une excellente nouvelle, s’est d’abord exclamé Pacioretty, en précisant qu’on venait de la lui communiquer. Peu importe qui sera choisi, il sera très privilégié. Pour moi, c’est un honneur uniquement que d’arborer une lettre sur mon chandail.»

L’ailier américain âgé de 26 ans, qui a confié récupérer plus rapidement de la blessure à un genou qu’il s’est infligée en juillet, s’est ensuite dit prêt à occuper le poste.

«L’expérience de la dernière saison a été bénéfique pour tout le monde. Personnellement, j’ai pu me préparer. Je serais en tout cas très honoré si on me proposait le poste.»

Informés eux aussi de la décision des dirigeants jeudi matin, Subban et Price ont mis l’accent sur la continuité, en relevant que le leadership au sein d’une équipe n’est pas l’affaire que d’un seul joueur. Le jeune défenseur a ajouté que peu importe le candidat retenu, il obtiendra le soutien de ses coéquipiers.

Galchenyuk au centre

Le Canadien a par ailleurs fait son lit en regard de l’utilisation du jeune Alex Galchenyuk. C’est à la position de centre qu’on souhaite le voir s’épanouir.

Bergevin avait évoqué la possibilité à la fin de la dernière saison que le premier choix de l’équipe en 2012 (troisième au total) n’évolue jamais au centre.

«J’avais mon idée, mais nous devions voir avec lui, a noté Bergevin. Nous avons eu une très bonne discussion lors du repêchage en Floride et nous allons lui donner toute la chance de se faire valoir. Il se dit prêt à relever le défi.»

L’entraîneur Michel Therrien a mentionné que Galchenuyk obtiendra un essai avec le nouvel ailier droit Alexander Semin.

«J’ai fait part à Alex du plan que j’ai pour lui et il a affiché beaucoup d’enthousiasme. Il possède maintenant la maturité requise pour se tirer d’affaire, a opiné Therrien. On ne doit pas oublier qu’Alex est arrivé dans la Ligue nationale à l’âge de 18 ans. Nous ne voulions pas qu’il brûle d’étapes. Nous le sentons maintenant prêt. Nous voulons qu’il soit créatif et dynamique. Nous ne voulons pas qu’il modifie son style.»

Se disant emballé par le défi, même s’il assure qu’il n’aurait pas rechigné face à la possibilité de continuer de jouer à l’aile gauche, Galchenyuk a déclaré que ça facilite énormément sa préparation de savoir exactement à quoi s’en tenir avant l’ouverture du camp.

Articles récents du même sujet