Art de vivre

Stadia: tous les détails de la plateforme de jeux en ligne de Google

Stadia: tous les détails de la plateforme de jeux en ligne de Google

Date de lancement au Canada, prix, jeux offerts, connexion Internet recommandée : Google a dévoilé aujourd’hui dans une conférence virtuelle tous les détails sur sa nouvelle plateforme de jeux vidéo en en ligne Stadia. Bonne nouvelle pour les amateurs, l’offre est quand même étonnamment étoffée pour un tout nouveau service.

Annoncée en mars dernier, Stadia est une plateforme permettant de jouer à des jeux vidéo en ligne à partir de n’importe quel écran. Contrairement à l’heure actuelle où un jeu doit être installé sur une console, un ordinateur, un téléphone ou une tablette à la maison, les jeux Stadia seront propulsés directement par les serveurs de Google. Il faudra toujours acheter un jeu pour pouvoir y jouer, mais il suffira d’une manette et d’une bonne connexion Internet pour y accéder, et même un appareil peu puissant pourra permettre de jouer aux titres les plus exigeants sur le marché.

Bref, il ne sera plus nécessaire de débourser des centaines de dollars en consoles pour jouer à ses jeux préférés, et leur accès sera instantané, peu importe l’écran que l’on utilise.

Stadia sera lancée en novembre 2019 au Canada, aux États-Unis et dans une dizaine de pays européens, dont la France, selon ce que Google a dévoilé aujourd’hui quelques jours avant le salon du jeu vidéo E3. « Nous allons ajouter d’autres pays par la suite. Notre but est d’être accessible partout », explique Majd Bakar, vice-président et chef de l’ingénierie chez Stadia avec qui Metro s’est entretenu en début de semaine.

Alors que l’accès sera éventuellement ouvert à tous, la période de lancement ne sera accessible toutefois qu’aux acheteurs de l’ensemble Stadia Founder’s Edition, vendu 169$ au Canada.

Cet ensemble inclut notamment un contrôleur Wi-Fi Stadia (valeur de 89$), un abonnement de trois mois à Stadia Pro (valeur de 11,99$ par mois), un abonnement de trois mois à Stadia Pro pour un ami et une console Chromecast Ultra pour jouer sur son téléviseur en 4K. Puisque l’accès sera restreint, les premiers participants auront aussi plus de facilité à choisir leur nom d’utilisateur.

Une version Pro et une version de Base
L’abonnement à Stadia sera offert en deux versions : la version Pro, pour 11,99$ par mois, et la version de Base gratuite, qui sera lancée à une date ultérieure.

La version Pro offre une qualité supérieure (résolution allant jusqu’à 4K, image HDR, son 5.1 et taux de rafraichissement de 60 images par seconde) et un accès à des jeux gratuits. De nouveaux jeux gratuits seront ajoutés d’une façon périodique, et le joueur pourra y avoir accès tant qu’il conservera son abonnement. Les abonnés de Stadia Pro bénéficieront aussi de rabais à l’achat de certains jeux. À cet égard, Stadia ressemble d’ailleurs beaucoup plus à Games with Gold de Xbox qu’à Netflix, par exemple.

Pour une durée limitée, les abonnés de Stadia Pro auront aussi accès au jeu Destiny 2 (incluant toutes ses expansions). Détail intéressant, il sera possible de transférer vers Stadia ses personnages créés sur d’autres plateformes.

La version de base est pour sa part limitée à une résolution de 1080p avec un taux de rafraîchissement de 60 images par seconde. Vous pourrez donc jouer à vos jeux achetés sur Stadia avec une qualité tout à fait raisonnable, sans payer d’abonnement mensuel.

Il faudra être doté d’une bonne connexion Internet pour profiter de cet affichage. La vitesse minimale recommandée par Google pour Stadia est de 10 mégabits par seconde en téléchargement et de 1 mégabits par seconde en téléversement, ce qui devrait être suffisant pour afficher les jeux avec une résolution 720p. « Nous ne descendons jamais en dessous de 60 images par seconde à 720p », précise Majd Bakar.

Une résolution 4K nécessitera pour sa part une vitesse d’environ 35 mégabits par seconde en téléchargement. La qualité de la diffusion s’ajustera en fonction de la vitesse accessible. La qualité d’image pourra bénéficier d’une vitesse supérieure à 35 mégabits, mais pas de beaucoup.

« Évidemment, la qualité dépend de plusieurs choses, comme le jeu lui-même. Il y a beaucoup de variables, mais on croit qu’avec 35 mégabits par seconde, le joueur aura une très bonne qualité », note le chef de l’ingénierie de Stadia. Google mettra aussi en ligne un test de vitesse, qui permettra aux joueurs de vérifier si leur connexion est suffisante pour jouer avant d’acheter un jeu.

Si la plupart des abonnés devraient utiliser leur connexion Internet résidentielle pour jouer, Google leur permettra aussi de jouer avec une connexion cellulaire s’ils le désirent et si celle-ci est d’une qualité suffisante. Notons que seuls les Pixel 3 et Pixel 3a seront compatibles avec Stadia au lancement, mais que d’autres appareils seront ajoutés avec le temps. En attendant, ceux qui ne possèdent pas de téléphone Pixel pourront aussi utiliser un ordinateur doté du navigateur Chrome.

Un modèle d’affaires hybride

La version exclusive « bleu nuit » de la manette WiFi Stadia sera offerte aux acheteurs de l’ensemble Stadia Founder’s Edition.

Alors que Stadia a été présenté par plusieurs comme un Netflix du jeu vidéo, laissant entendre un accès illimité au contenu, c’est plutôt un modèle d’affaires hybrides que propose ici Google.

Oui, les joueurs de la version Pro auront accès à des jeux gratuits, et oui tous les titres seront accessibles instantanément en quelques secondes seulement, comme avec Netflix, mais il faudra aussi payer pour ses jeux, comme c’est le cas à l’heure actuelle.

C’est probablement une bonne chose. En agissant de la sorte, Google s’assure de plaire aux développeurs, qui pourront y offrir les mêmes jeux à grand déploiement que sur les autres plateformes, sans changer leurs façons de faire ou se limiter aux jeux gratuits et aux titres vieillissants.

Ubisoft offrira par exemple sur Stadia Tom Clancy’s Ghost Recon Breakpoint et Tom Clancy’s The Division 2, deux jeux qui auraient probablement dû être lancés beaucoup plus tard avec un service par abonnement seulement. En bousculant trop le modèle établi, Stadia serait devenu une plateforme secondaire. En ayant accès aux mêmes titres que les autres, et à condition que la qualité soit au rendez-vous, celle-ci pourra compétitionner à armes égales avec les autres, et même offrir quelques avantages, notamment dans son intégration avec YouTube, sa versatilité et le fait que l’on puisse y jouer sans devoir acheter de console dédiée. Alors que la prochaine génération de consoles est à nos portes, ce dernier avantage pourrait d’ailleurs être considérable, surtout pour les joueurs occasionnels.

On espère toutefois que les jeux gratuits offerts avec Stadia Pro seront récents et d’une bonne qualité. Car 11,99$ par mois est quand même cher si le principal avantage n’est que de pouvoir profiter d’une résolution 4K plutôt que d’une résolution 1080p. Notons aussi que si des services comme Xbox Live Gold sont aussi proposés à 11,99$ par mois, il est possible d’avoir un rabais considérable en privilégiant un abonnement annuel (69,99$). On ignore toujours si Google aura une offre similaire avec Stadia.

Liste les premiers jeux Stadia
31 titres ont été annoncés pour la période de lancement de Stadia, et d’autres seront ajoutés par la suite. Comme on peut le voir, la liste inclut plusieurs jeux qui ne sont pas encore sortis, et d’autres qui n’ont même pas été annoncés. C’est un bon signe pour la plateforme, qui montre que les studios ont confiance en cette dernière.

31 jeux (35 si on compte ceux qui n’ont pas été annoncés) est aussi considérablement plus que ce que la Xbox One, la PS4 et la Switch avaient à offrir à leurs lancements respectifs. « Nous voulions offrir un éventail de tous les styles et de tous les genres », observe Majd Bakar.

L’objectif a quand même été atteint, comme le démontre la liste finale des jeux offerts pendant la période de lancement:

● Bandai Namco – Dragon Ball Xenoverse 2.

● Bethesda – DOOM Eternal, DOOM 2016, Rage 2, The Elder Scrolls Online, Wolfenstein: Youngblood.

● Bungie – Destiny 2.

● Capcom – Titre à venir.

● Coatsink – Get Packed.

● Codemasters – GRID.

● Deep Silver – Metro Exodus.

● Drool – Thumper.

● Electronic Arts – Titre à venir.

● Giants Software – Farming Simulator 19.

● Larian Studios – Baldur’s Gate 3.

● nWay Games – Power Rangers: Battle for the Grid.

● Rockstar – Titre à venir.

● Sega – Football Manager.

● SNK – Samurai Shodown.

● Square Enix – Final Fantasy XV – Tomb Raider Definitive Edition, Rise of the Tomb Raider, Shadow of the Tomb Raider.

● 2K – NBA 2K, Borderlands 3.

● Tequila Works – Gylt.

● Warner Bros – Mortal Kombat 11.

● THQ – Darksiders Genesis.

● Ubisoft – Assassin’s Creed Odyssey, Just Dance , Tom Clancy’s Ghost Recon Breakpoint , Tom Clancy’s The Division 2 , Trials Rising, The Crew 2.