Techno
10:19 25 janvier 2011 | mise à jour le: 8 avril 2012 à 16:22 temps de lecture: 2 minutes

Facebook diffusera les alertes AMBER

Les policiers auront désormais un outil de plus pour diffuser les alertes AMBER : Facebook. Une page qui transmettra rapidement les informations concernant les enfants disparus a été mise en ligne sur le site de réseautage. «Le but, c’est de sauver la vie de jeunes enfants enlevés.

Quand il y a enlèvement d’un enfant, c’est dans les premières heures qu’il faut agir. Plus on est capables de distribuer l’information rapidement, plus on sera efficaces», a affirmé mardi le commandant du Service de police de la Ville de Montréal, Clément Rose.

Les utilisateurs de Facebook sont invités à «aimer» la page conçue pour l’alerte AMBER au Québec. Ils recevront ainsi toutes les informations concernant les enfants disparus sur leur page personnelle et leur téléphone cellulaire. Plus de la moitié de la population du Québec dé-tient un compte Facebook, a indiqué l’avocate Parry Aftab, qui est membre du comité-conseil en matière de sécurité de Facebook. Elle souhaite que plus de 10 % de la population adhère à la page de l’alerte AMBER provinciale.

Le site de réseautage a apporté des modifications aux pages dédiées aux alertes AMBER. «Il est impossible de diffuser des messages sur la page et il n’y aura pas de publicité, a dit Me Aftab. La technologie SMS y a aussi été ajoutée.» Dès que l’enfant qui a fait l’objet d’une alerte AMBER est retrouvé, l’information véhiculée par Facebook sera retirée du site.

Depuis que l’alerte AMBER a été implantée au Québec, en 2003, elle a été déclenchée à huit reprises. Chaque fois, la situation a connu un dénouement heureux.

Articles similaires