Techno
17:36 29 mars 2016 | mise à jour le: 3 avril 2016 à 19:58 temps de lecture: 4 minutes

Samsung Gear VR: Les films, les jeux et la porno

Samsung Gear VR: Les films, les jeux et la porno
Photo: Samsung

L’année 2016 s’annonce comme celle de la réalité virtuelle. Plus confortable et complet que les minimalistes Cardboard VR, et moins cher que les puissants Oculus Rift et HTC Vive, le Gear VR de Samsung offre une bonne introduction à cette nouvelle technologie.

Qu’est-ce que c’est?
Le Gear VR est un casque de réalité virtuelle compatible avec les téléphones haut de gamme récents de Samsung. On y insère son appareil mobile, on place les lunettes devant ses yeux et on est instantanément plongé dans un autre univers, où il est possible de se divertir, de s’informer et même d’interagir avec d’autres.

Avec le Gear VR, un monde virtuel nous entoure complètement, et il suffit de bouger la tête pour regarder sur le côté ou derrière nous, exactement comme dans la vraie vie. Un petit pavé tactile sur le côté du casque permet ensuite d’interagir dans les différentes applications compatibles, généralement des jeux et du contenu multimédia.

Le casque mobile de Samsung est abordable et pratique, mais il n’est pas le casque le plus avancé dans son genre. Il ne permet pas de se déplacer dans une pièce comme le HTC Vive, et ses applications sont moins évoluées que celles des appareils reliés à un puissant ordinateur, comme l’Oculus Rift.

Les films
Le Gear VR permet de regarder beaucoup de contenu vidéo. Les plus intéressants sont les films à 360 degrés, qui nous plongent parfois très efficacement dans une histoire. La qualité visuelle laisse un peu à désirer, malheureusement, mais on oublie quand même généralement les pixels de l’image.

Il est aussi possible de regarder des vidéos normales avec le Gear VR, comme sur le service Netflix, qui est alors projeté sur un écran virtuel géant. Ici aussi, la qualité laisse à désirer, mais l’effet de cinéma maison est réussi.

Les jeux
La réalité virtuelle devrait tout d’abord faire sa place comme étant une nouvelle plateforme pour les jeux immersifs. Déjà, plusieurs jeux mobiles sont compatibles et proposés dans la boutique d’applications de Samsung et d’Oculus, le partenaire logiciel de Samsung pour le Gear VR.

Les jeux sont pratiquement tous payants et assez chers, malheureusement. Certains se démarquent, mais on n’atteint pas la qualité et l’envergure des casques pour ordinateurs et consoles. On s’amuse un peu, mais le meilleur est clairement à venir.

La porno
Plusieurs observateurs prétendent que, comme avec les cassettes vidéo et l’internet, c’est l’industrie de la porno qui devrait propulser les ventes dans le domaine de la réalité virtuelle. Il s’agit d’une vision simpliste de la chose, mais il est clair qu’il y a un avenir pour ce secteur dans le virtuel.

Avenir est ici le mot clé. Car les premiers sites de porno en réalité virtuelle laissent pour l’instant plutôt à désirer. En essayant les vidéos à 360 degrés du site Pornhub – ce qu’il ne faut pas faire au nom du journalisme –, j’avais l’impression de coucher avec une géante pixélisée. Pour l’érotisme, on repassera. Ici aussi, on peut toutefois imaginer que la qualité (et surtout la quantité) augmentera avec le temps.

Et le reste?
Le Gear VR de Samsung offre quelques autres applications en réalité virtuelle, comme un navigateur web et des visionneuses pour photos. D’autres genres d’applications pour le grand public devraient aussi apparaître avec le temps, comme pour le magasinage virtuel. Dans tous les cas, utiliser simplement son téléphone est pour l’instant généralement plus efficace que son casque.

Le Gear VR est une bonne façon d’essayer la réalité virtuelle. La technologie n’est pas encore complètement au point, et elle peut parfois donner mal au cœur, mais elle a déjà ses charmes, et vous serez aux premières loges pour la voir évoluer. À 139 $ seulement, les technophiles et adeptes de gadgets qui possèdent un téléphone intelligent compatible ne seront certainement pas déçus.

Il ne faut toutefois pas s’attendre à ce que son monde soit bouleversé. Du moins, pas tout de suite.

Articles similaires