Actualités

La longue route d’Anne

(BP) – Lorsqu’elle a été mise en arrêt de travail forcé en 2005 après l’ablation de sa glande thyroïde, Anne St-Hilaire, qui habite maintenant Verdun, n’avait aucune idée que son rêve deviendrait réalité.

Son opération, plus compliquée que prévu, l’a clouée au lit pendant plus de deux ans. À toute chose malheur est bon : ce repos forcé lui donne alors la chance de prendre du recul, notamment en ce qui a trait à sa profession de conseillère interne en assurances collectives.

Pour se remettre en forme et réaliser un vieux rêve fou, Anne décide en avril 2008 de s’attaquer aux 1400 km de marche sur les chemins de Saint-Jacques-de Compostelle.

Partie du mont Saint-Michel en France (notre photo), sa première semaine de marche lui fait vite comprendre qu’elle n’a pas l’équipement adéquat pour s’attaquer à un tel défi et qu’elle est trop mal informée pour poursuivre sa route. On lui conseille donc de repartir de Puy-en-Velay.

Trois semaines plus tard, Anne décide de poursuivre sa randonnée à partir de Saint-Jean-Pied de Port, situé à la frontière de la France et de l’Espagne.

L’expérience est tellement enrichissante qu’elle décide de rester en Europe trois semaines de plus avant de revenir au Québec. Elle en profite alors pour visiter des pèlerins rencontrés sur son chemin, dont un qui lui tenait particulièrement à cœur, Angel J. Marin R. Malgré leurs différences linguistiques, celui-ci quitte tout pour venir s’installer au Québec avec et pour Anne. Ils sont maintenant mariés depuis un peu plus de deux ans.

À l’aéroport de Roissy–Charles-de-Gaulle, où elle attend son avion de retour, Anne commença à dessiner les premières esquisses de ce qui allait devenir sa «Tienda» («boutique» en espagnol). Elle imagine un endroit où elle pourrait offrir un soutien personnalisé à toute personne désireuse d’entreprendre un des chemins de Saint-Jacques. Et elle jette son dévolu sur Verdun.

Revenue au Québec, la jeune femme décide d’établir les bases de son projet et débute son étude de marché à partir d’un café de Verdun, où elle travaille comme serveuse. Le contact avec la clientèle est une révélation : elle adore ça!

En 2011, le projet prend véritablement son envol lorsqu’Anne s’associe avec Michel Paquette, un ami depuis plus de 18 ans. Quelque temps après, l’entrepreneure procède à l’ouverture de «Le Centre La Tienda – D’ici à Compostelle inc.», rue de l’Église à Verdun, la première boutique du genre au Québec spécialisée dans la thématique des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Un an plus tard, La Tienda reçoit le 1er prix dans la catégorie «Commerce» au concours québécois en entrepreneuriat 2012, division sud-ouest.

La Tienda déménage

Le local devient vite trop petit pour accueillir une clientèle de plus en plus diversifiée, qui provient même de l’extérieur du Québec. C’est pourquoi La Tienda a déménagé au 4329, rue Wellington à Verdun, en novembre dernier.

En plus d’y trouver du matériel de randonnée pédestre et des livres spécialisés, la boutique possède dorénavant son propre comptoir café et offre des cours d’espagnol.