Actualités

Réal Ménard revient dans Hochelaga avec Denis Coderre

Photo: Rosanna Tiranti/Métro

Réal Ménard fait son retour en politique municipale dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve aux côtés de Denis Coderre. Celui qui fut maire de l’arrondissement de 2009 à 2017 et ex-député d’Hochelaga à la Chambre des communes du Canada sous la bannière du Bloc rejoint à nouveau l’équipe d’Ensemble Montréal comme candidat dans le district Hochelaga.

M. Ménard avait perdu la mairie de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve en 2017 face à Pierre Lessard-Blais, de Projet Montréal.

En avril dernier, Réal Ménard avait dit qu’il «ne fermait pas la porte à un retour en politique», il tentera de se faire élire comme conseiller de ville pour le district d’Hochelaga.

À propos de son choix de poser sa candidature au poste de conseiller plutôt que de maire d’arrondissement, M. Ménard explique que «la politique lui manquait» et «qu’il y a une grande noblesse à être conseiller de ville pour être proche des gens.»

Du côté de la mairie de l’arrondissement, c’est Karine Boivin-Roy qui tentera de briguer ce poste.

Au sommet des priorités de M. Ménard: la construction d’un centre communautaire pour «répondre aux besoins criants en matière d’espaces, de services et de loisirs», dans Hochelaga. Il veut ainsi concrétiser des «projets qui tardent».

Il souhaite que le centre communautaire devienne un «pôle pour les familles» dans l’arrondissement et explique que celui-ci peut «faire une différence dans les milieux défavorisés.»

De plus, parce qu’il est président du conseil d’administration du Centre culturel et sportif de l’Est et membre du conseil d’administration du Théâtre Denise-Pelletier, M. Ménard dit comprendre l’importance d’une offre de services collectifs pour les citoyens.

«Je suis très heureux de retrouver aujourd’hui M. Coderre et l’équipe d’Ensemble Montréal, qui n’a jamais failli à son rôle d’écouter et défendre les citoyens.»

Réal Ménard, candidat d’Ensemble Montréal dans Hochelaga.

Une candidate à la tête du comité exécutif

Le chef d’Ensemble Montréal a également présenté la candidate Nadine Gelly, qui serait à la tête du comité exécutif d’une future administration Coderre. Pour M. Coderre, qui souhaite un comité exécutif paritaire, «la cheffe du comité exécutif devait être une femme».

Il a donc choisi Mme Gelly, une nouvelle venue en politique, qui se présentera également comme conseillère de la ville dans le district de Champlain–L’Île-des-Soeurs.

«Je pensais que la politique ça n’était pas pour moi mais avec la pandémie c’était important. (…) Si je me lance dans cette arène, c’est pour qu’on puisse rebâtir Montréal. (…)Je suis heureuse et un peu anxieuse de me lancer dans cette aventure.

Nadine Gelly, candidate d’Ensemble Montréal dans Champlain-L’Île-des-Soeurs

Nadine Gelly assure actuellement la direction générale de La Guilde du jeu vidéo du Québec. Auparavant, elle a fondé La Vitrine culturelle de Montréal, où elle a été directrice générale pendant plus de 10 ans.

Le chef d’Ensemble Montréal a dévoilé de nouvelles candidatures. À l’image de Mike Parente, président directeur général de la Société de développement commercial de la Plaza Saint-Hubert qui sera candidat au poste de conseiller de la Ville pour le district de François-Perrault et de Jean Airoldi, un homme d’affaires, designer, styliste et animateur qui tentera de briguer le poste de conseiller d’arrondissement pour le district de Champlain–L’Île-des-Soeurs.

Articles récents du même sujet