Actualités

Coderre veut que le centre-ville «retrouve ses lettres de noblesse»

Des gratte-ciels du centre-ville de Montréal. Photo: Josie Desmarais/Métro

Le candidat à la mairie de Montréal Denis Coderre veut donner un «électrochoc» au centre-ville pour qu’il redevienne un centre économique propre, sécuritaire et accessible.

C’est ce que le chef d’Ensemble Montréal a affirmé en conférence de presse alors qu’il présentait sa vision pour la relance du centre-ville de la métropole.

«Il faut que le centre-ville retrouve ses lettres de noblesse et qu’on ramène le développement économique au cœur de son mandat», a-t-il déclaré d’emblée.

Pour ce faire, Denis Coderre pense qu’il faut accorder la priorité aux sièges sociaux, aux entreprises, aux organisations internationales, aux congrès et aux universités. 

En effet, l’homme politique veut créer une «cité universitaire», en bonne partie dans le centre-ville de Montréal. «Je vois Montréal devenir la première ville universitaire en Amérique, comme on l’a déjà été», a-t-il souligné. 

M. Coderre pense tout de même que le centre-ville doit être un quartier mixte avec des logements à la fois pour les travailleurs et les étudiants, ainsi que des commerces attrayants. 

Transformer des bureaux en logements

Par ailleurs, les candidats d’Ensemble Montréal veulent développer 3000 logements dans le secteur des Faubourgs, la Cité-du-Havre et l’Îlot Voyageur en requalifiant des bureaux inoccupés depuis le début de la pandémie.

Le taux d’inoccupation dans les immeubles de bureaux de classes B et C frôle le 20%, a souligné le candidat dans le district de Peter-McGill, Serge Sasseville.

«On veut miser sur les espaces sous utilisés à l’intérieur des bâtiments en déposant un plan pour faciliter la conversion des bureaux en unité résidentielle et en commerces de proximité», a-t-il précisé.

Si le parti est élu, Ensemble Montréal dédiera une enveloppe de 40 M$ pour différentes mesures stimulant ce type de transformation.  

Retenir les entreprises

Afin de retenir les commerçants et les entreprises stratégiques au centre-ville et y attirer de nouveaux acteurs du milieu des affaires, Ensemble Montréal étudiera la mise en place des mesures fiscales telles que la création de sous-catégories non résidentielles pour donner un répit de taxation aux restaurateurs et aux hôteliers.

Cette mesure sera intégrée au «Chantier de la fiscalité stratégique», dont l’objectif sera de revoir et d’utiliser la taxe foncière de façon à soutenir les industries dans le besoin.

De plus, Ensemble Montréal promet un fonds de 10 M$ aux Sociétés de développement commercial (SDC) du centre-ville et aux organismes communautaires du secteur pour les aider à remédier aux enjeux de propreté, de sécurité et de santé urbaine.

Toujours dans l’optique d’améliorer l’accès au centre-ville, le parti dévoilera sous peu son plan en matière de circulation et de gestion des chantiers. 

La Cité du Havre, un nouveau «milieu de vie»

Un projet ambitieux d’Ensemble Montréal est de créer un nouveau «milieu de vie emblématique» à Montréal appelé la Cité du Havre.

Les Montréalais y retrouveraient des infrastructures comme des écoles, des parcs, mais aussi potentiellement 20 000 logements «accessibles à tous les budgets», a mentionné la candidate dans Ville-Marie Malika Dehraoui.

«Ce sera un lieu de destination qui va permettre qu’on puisse avoir une plage avec une vue panoramique sur le centre-ville de Montréal, qu’on puisse connecter le Vieux-Montréal au parc Jean-Drapeau avec des passerelles sur les quais et ça permettra même qu’on puisse aller jusqu’à l’île Sainte-Hélène et l’île Notre-Dame à travers le pont de la Concorde», a-t-elle dit. 

Ce projet se ferait en trois phases sur 12 ans, a précisé Denis Coderre. «Mais dans les quatre premiers années, il y a plein de choses qu’on est capable de réaliser pleinement, puis, au fur et à mesure, on va accompagner les gens pour s’assurer qu’on est en mode livraison», a-t-il ajouté.

Articles récents du même sujet