Actualités

Une 3e dose pour les vaccinés au AstraZeneca

Photo: Getty Images

L’administration d’une dose de rappel de vaccin contre la COVID-19 est élargie. Désormais, une troisième dose de vaccin est recommandée pour tous les individus ayant reçu deux fois le vaccin d’AstraZeneca ainsi que pour les personnes âgées de 70 ans et plus.

Les personnes ayant reçu une dose d’AstraZeneca ainsi que celle d’un autre vaccin sont exemptées de la recommandation de la Santé publique. La réponse immunitaire induite par des vaccins de type ARN messager, comme celui de Moderna ou de Pfizer, dure sur une plus longue période que celle déclenchée par des vaccins de type vecteur viral non réplicable, comme AstraZeneca.

«Je veux rassurer la population, ce n’est pas parce qu’il y a de l’inquiétude au niveau du AstraZeneca, c’est vraiment pour s’assurer qu’il y a une meilleure protection, plus longue, particulièrement après six mois», a précisé le ministre de la Santé Christian Dubé, mardi.

Il sera possible d’obtenir un rendez-vous de vaccination dès le 16 novembre via la plateforme Clic Santé. Les personnes de 80 ans et plus seront priorisées. Les personnes ayant reçu AstraZeneca pourront être inoculées à nouveau dès le 25 novembre. Un intervalle minimum de six mois est requis entre la deuxième dose et celle de rappel.

Nouvelle homologation

Plus tôt mardi, Santé Canada donnait le feu vert pour que le vaccin de Pfizer soit administré aux personnes de 18 ans et plus en guise de dose de rappel. Il est toutefois «trop tôt» pour recommander une troisième dose aux personnes de moins de 70 ans au Québec, a précisé le directeur national de Santé publique, Horacio Arruda.

«Après avoir effectué un examen complet et indépendant des preuves, le ministère a déterminé que le vaccin anticovidique de rappel Comirnaty [Pfizer] répondait aux exigences strictes en matière d’innocuité, d’efficacité et de qualité», a expliqué Santé Canada.

Pour l’instant, les personnes touchées par les nouvelles recommandations n’auront pas à recevoir une dose de vaccin supplémentaire pour pouvoir utiliser le passeport vaccinal.

À quand les enfants?

Évoquée depuis plusieurs mois, la vaccination des 5 à 11 ans tarde à être déclenchée. Le processus traîne du côté de Santé Canada, qui n’a toujours pas homologué le vaccin de Pfizer pour ce groupe d’âge.

«Je veux rassurer les parents ou bien tout le monde qu’on est prêts. Je pense qu’on s’est assurés qu’on va être capables de vacciner aussi rapidement», indique Christian Dubé.

Québec cherche toujours des volontaires aptes à administrer les vaccins contre la COVID-19.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet