Actualités

Des navettes gratuites pour faciliter l’accès à la vaccination à Montréal

Le ministre délégué de la Santé et de Services sociaux, Lionel Carmant. Photo:

Québec veut faciliter l’accès à la vaccination, surtout pour les Montréalais n’ayant toujours pas reçu leur première dose, avec des navettes de la ligne VAX-19 qui font le chemin entre les cliniques de vaccination et quatre quartiers ciblés dans l’Est, l’Ouest, le Nord et le Centre-Sud de l’île.

Des représentants du gouvernement du Québec, des CIUSSS, de la Ville de Montréal et de la Société de transport de Montréal (STM) en ont fait l’annonce vendredi matin devant le CLSC de Saint-Léonard.

Avec Ville-Émard, LaSalle et Montréal-Nord, Saint-Léonard est un des quatre quartiers ciblés pour cette initiative. En effet, selon la directrice temporaire de la vaccination et du dépistage de la COVID-19 du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, Caroline St-Denis, ces secteurs ont présenté les taux de positivité les plus élevés tout au long de chacune des vagues de COVID-19.

Actuellement, moins de 75% des gens du territoire de Saint-Léonard concerné par le projet ont reçu une première dose, a-t-elle précisé. Cela représente 10% de moins que la moyenne montréalaise et 20% de moins que la moyenne québécoise. Pour tout le territoire du CIUSSS de l’Est, le taux de vaccination pour une dose s’élève à 79%.

Les quatre circuits d’autobus temporaires de la ligne Vax-19 sont gratuits et accessibles en fauteuil roulant. «L’opération se passe à l’intérieur d’une heure et demie. On prend les gens chez eux et on les ramène après la vaccination. Il va y avoir quelqu’un pour les soutenir dans l’autobus soit pour l’aspect mobilité, soit pour répondre à leurs questions», a mentionné le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant.

Le service est offert depuis le 9 février, et jusqu’au 19 février seulement, les lundis, mercredis et samedis. Les premiers et derniers départs sont à 9h30 et 20h05, respectivement, pour les quatre circuits. Les horaires et les détails sont disponibles sur le site de Santé Montréal.

Rejoindre les non-vaccinés 

Le ministre Carmant a expliqué que l’initiative visait d’abord à rejoindre les personnes non vaccinées qui souhaiteraient l’être. Il n’a toutefois aucune donnée à ce sujet. 

Selon lui, même plus d’un an après le début de la campagne de vaccination, encore beaucoup de Montréalais ne sont pas vaccinés parce qu’ils ne sont pas informés ou parce qu’ils rencontrent certaines «barrières d’accès».

«Il y a beaucoup de gens qui n’ont pas eu accès à l’information, qui n’écoutent pas les points de presse et qui ont des problèmes langagiers ou de littératie. C’est eux qu’on veut venir chercher», a-t-il affirmé. 

Ces personnes seront recrutées directement, que ce soit par téléphone, par le biais d’organismes communautaires ou d’opérations dans les HLM, a indiqué Lionel Carmant. «On va vraiment amener la vaccination aux gens au cours des prochaines semaines», a-t-il ajouté. 

Des 2e et 3e doses aussi

Les personnes n’ayant toujours pas reçu une deuxième ou troisième dose pourront aussi utiliser les navettes pour se déplacer vers une clinique. «Le focus est sur la première dose, mais on ne dira jamais non à une deuxième ou une troisième dose. C’est ce qu’on voit, 25% des doses qu’on donne dans les sites qui sont ouverts sont des premières doses», a mentionné Lionel Carmant. 

En ce moment, 48% des Québécois ont reçu trois doses de vaccin contre la COVID-19 et 85% de la population en a reçu deux doses. 

Au cours des sept derniers jours, ce sont 251 587 personnes qui ont été vaccinées, pour une moyenne quotidienne de 35 941 personnes vaccinées. «Il reste 522 000 personnes à aller chercher», a déclaré Lionel Carmant. 

Depuis le dernier mois, les centres de vaccination sont presque vides à Montréal. Rencontrés sur place par Radio-Canada cette semaine, des vaccinateurs avouaient même «se tourner les pouces». 

Devant la forte baisse de l’achalandage dans les cliniques, Québec a d’ailleurs demandé à tous les médecins vaccinateurs de retourner à leurs activités normales. «Dans le contexte où la situation est présentement stable et où une baisse de la vaccination est observée, les gestionnaires de la vaccination vont employer les personnes de la plateforme Je contribue pour s’assurer que tous les professionnels, incluant les médecins, sont au rendez-vous pour la reprise des activités», peut-on lire dans le document envoyé par le ministère de la Santé. 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet