Soutenez

Vancouver-Montréal à vélo: le long voyage d’Hugo

Photo: Sliman Naciri/Métro

Il l’a fait! À grands coups de pédale et avec la force du cœur, Hugo Lambert a parcouru le trajet de Vancouver à Montréal à vélo. L’étudiant de 24 ans a aujourd’hui franchi la ligne d’arrivée de son long voyage, devant l’Université de Montréal. Cinquante jours, cinq provinces et 5000 kilomètres plus tard, le voilà arrivé à destination.

Hugo s’était lancé dans cette aventure transcanadienne le 18 juillet dernier, en mémoire de sa maman, emportée par la sclérose latérale amyotrophique (SLA), plus communément appelée la maladie de Charcot.

Il souhaitait, à travers son périple, sensibiliser un grand nombre de personnes à la SLA et récolter des fonds pour l’association française Association pour la recherche contre la SLA (ARSLA) et pour la Société de la SLA du Québec, qui soutiennent les personnes atteintes de cette maladie.

Une foule d’amis, de partisans, de commanditaires et de médias s’était formée dans les moments précédant l’arrivée d’Hugo, pour l’accueillir et célébrer ses exploits. Pendant la dernière journée, des cyclistes sympathisants s’étaient joints à lui pour l’accompagner dans les derniers kilomètres.

Des moments difficiles

De la compagnie, Hugo n’en a pas toujours eu durant sa traversée du Canada. Interrogé sur les moments difficiles de son voyage, il évoque la «solitude», «la Saskatchewan», «les plaines».

Si personne n’était présent pour l’encourager physiquement sur le bord des routes saskatchewanaises et lui tendre des bouteilles d’eau, Hugo a quand même pu compter sur un soutien important sur les réseaux sociaux. Sur Instagram, l’aventurier partageait son quotidien au jour le jour, ce qui permettait à son public de suivre sa progression à distance.

«Ma mère m’a guidé dans tous mes coups de pédale et quand c’était difficile, je lui parlais. Ça donnait du sens à mon voyage, confie Hugo. Il y avait plein de gens derrière moi et toute une équipe qui m’aidait à avancer.»

«La machine est fatiguée»

De retour à Montréal, où il vit depuis sept ans, Hugo se dit à la fois joyeux et triste. Mais aussi épuisé. «La machine est fatiguée. C’est la fin d’une aventure émotionnellement chargée», lâche-t-il.

Au terme de son aventure, il est parvenu à récolter 50 000 $. Une partie des dons lui a permis de subvenir à ses besoins pendant son trajet. L’intégralité du reste sera versée à l’ARSLA et à la Société de la SLA du Québec.

«Ma mère serait heureuse de voir ce que ses enfants ont réalisé, parce que mon frère m’a rejoint aussi. On a rassemblé la famille autour de ce projet. Elle serait heureuse de voir les gens ici réunis. Tout ce que j’ai fait, c’est mettre un peu d’amour dans mes actions, et c’est ce qu’elle voulait dans la vie. Mettre de l’amour, mettre le cœur», affirme-t-il.

Vancouver-Montréal n’est pas la première aventure à vélo de Hugo. En 2019, au départ de Montréal, il s’était rendu jusqu’à Washington sur son cheval de fer. En 2021, accompagné de son frère, il a parcouru le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle en Europe.

Des images de l’aventure du cycliste français peuvent être consultées sur son compte Instagram u_go_travel.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.



Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.