Soutenez

Les votes par anticipation annulés pour QS dans Camille-Laurin

Une flèche noire sur rond jaune indique l'emplacement d'un local de vote par anticipation au Conservatoire de musique de Montréal.
Le vote par anticipation s'est déroulé les 25 et 26 septembre. Photo: Josie Desmarais/Métro

De nombreux électeurs solidaires de l’est de Montréal perdront purement et simplement leur vote. À la suite du retrait de Marie-Eve Rancourt, les votes pour Québec solidaire (QS) exprimés par anticipation dimanche et lundi dans la circonscription de Camille-Laurin seront annulés. Et les électeurs ne pourront pas revenir voter le 3 octobre.

Selon la loi électorale, les bulletins déposés pour QS au cours de ces deux journées de vote seront annulés au moment du dépouillement, le 3 octobre. Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) n’a aucun moyen de permettre aux électeurs de revenir exprimer leur vote pour un autre parti.

«Les personnes ne pourront pas revoter. Premièrement, le vote est secret. On ne peut pas savoir qui a voté pour qui, donc on ne pourrait pas se permettre de reprendre leur vote», explique Julie St-Arnaud, porte-parole du DGEQ.

Rappelons que la décision de Mme Rancourt fait suite à la publication d’une vidéo sur Facebook la montrant en train de déposer ses tracts dans une boîte aux lettres et de retirer ceux pour le candidat et chef du Parti québécois (PQ), Paul St-Pierre Plamondon.

Le processus électoral continue de suivre son cours. Dans chaque bureau de vote de Camille-Laurin, le nom de Marie-Eve Rancourt sera rayé. «On ne va pas réimprimer les bulletins, ils demeurent. À chaque fois que l’on va remettre un bulletin de vote dans cette circonscription, on va préciser à l’électeur que le parti [QS] a retiré sa candidate», explique Mme St-Arnaud.

Participation en hausse dans Camille-Laurin

Maintenant que Marie-Eve Rancourt a annoncé le retrait de sa candidature, conformément à la loi électorale, elle devra signifier sa décision dans un écrit signé auprès du directeur du scrutin dans Camille-Laurin, Pierre Quoc Tri Nguyen.

Précisons que sur les 49 349 électrices et électeurs de cette circonscription de l’Est montréalais, 11 048 (22,39%) ont exprimé leur vote par anticipation les 25 et 26 septembre. Le bureau du DGEQ ne se dit cependant pas inquiet de l’impact de cet événement sur la participation. «On voit que la participation est forte [dans Camille-Laurin], avec 22,39%. C’est supérieur à 2018, avec au total environ 18%», conclut Julie St-Arnaud.

Hier après-midi, Paul St-Pierre Plamondon avait réagi aux excuses présentées par Marie-Eve Rancourt. Tout en les acceptant, il a exprimé que «la signification du geste demeure la même». Le soir même, il participait à un débat dans sa circonscription. Le siège voisin de celui du chef du PQ, réservé à la candidate solidaire, était vide.

Le PQ aussi dans l’eau chaude

Dans la même journée, La Presse révélait que des militants péquistes avaient retiré des accroche-portes caquistes pour installer les leurs. Ce matin, le candidat péquiste dans Masson, Stéphane Handfield, a présenté ses excuses. Il a précisé que l’auteur des faits avait été identifié et exclu de la campagne.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.