Montréal
15:15 3 août 2012 | mise à jour le: 3 août 2012 à 15:15

Peter Sergakis en croisade contre «les indésirables» de Montréal

Peter Sergakis, propriétaire de bar bien connu, a décidé de partir en croisade contre ceux qu’il qualifie d’«indésirables» qui nuisent à la sécurité dans le centre-ville de Montréal.

Après avoir été au cœur d’une altercation avec des itinérants qui auraient fait du grabuge sur la terrasse d’un de ses établissements, M. Sergakis a pris le taureau par les cornes et a fondé, vendredi, le Regroupement des gens d’affaires et résidents de Ville-Marie pour la sécurité publique.

Le groupe a pour objectif d’obtenir un engagement ferme des élus municipaux et provinciaux pour qu’ils s’attaquent aux problèmes de sécurité dans le centre-ville.

«La ville de Montréal, qui jadis offrait à sa population, à ses commerçants et à ses touristes un environnement permettant un épanouissement social, culturel et économique, est menacée par des groupes d’individus composés d’itinérants pancanadiens, de clochards abandonnés par le système, de squeejees tolérés par les autorités, de membres de groupes anarchistes ainsi que d’individus victimes de la désinstitutionalisation, déplore, par voie de communiqué Peter Sergakis. Ce fléau grandissant met en péril l’essor économique et politique de Montréal et constitue l’un des grands défis auquel devront faire face les administrations.»

L’homme d’affaires demande que des outils soient mis à la disposition du Service de police de la Ville de Montréal «pour sécuriser les rues du centre-ville». M. Sergakis recommande que le gouvernement provincial défraie les coûts de ces outils. Il estime d’ailleurs que l’enjeu de la sécurité au centre-ville de Montréal devrait faire partie des thèmes abordés par les politiciens présentement en campagne électorale.