Montréal
12:00 25 novembre 2019 | mise à jour le: 25 novembre 2019 à 17:57 temps de lecture: 4 minutes

10 faits saillants du budget 2020 de Montréal

10 faits saillants du budget 2020 de Montréal
Photo: Archives MétroL'hôtel de ville de Montréal

Montréal a présenté son nouveau budget 2020, lundi matin à la Maison de la culture de Verdun. Que peut-on retenir des orientations adoptées par la Ville? Quelles mesures toucheront le quotidien des Montréalais? Pour mieux s’y repérer, voici dix faits saillants que Métro a repérés.

#1: Hausse de taxes de 2,1%

Les Montréalais verront leurs taxes augmenter de 2,1% en moyenne l’an prochain. Cette augmentation prévoit une hausse de 1,7% de la taxe foncière et de 0,1% de la taxe de l’eau. Le reste de cette augmentation est reliée aux taxes imposées par les arrondissements, qui varient d’un secteur à l’autre. Par exemple, la hausse des taxes des résidents sera de 3,2% dans Verdun et de 2,8% dans le Sud-Ouest. Le budget 2020 de Montréal frappe les locataires, alors que les immeubles de six logements et plus verront leur compte de taxes augmenter d’en moyenne 4,5% en 2020, ce qui aura des répercussions sur les locataires, selon une experte.

#2: Peu pour la ligne rose

À peine 650 000$ sont alloués à la réalisation d’études pour le projet de ligne rose et le réaménagement de la rue Notre-Dame en boulevard urbain. C’est dans cet axe que Québec entend implanter un tramway, notamment. L’Escouade mobilité de Montréal, elle, voit son budget 2020 bonifié de 0,5 M$, totalisant 1,4 M$.

#3: 16,5 M$ pour BIXI, en ascension

L’administration remet 16,5 M$ à BIXI Montréal entre 2020 et 2022, dont 6,8 M$ lors des deux premières années de réalisation. Montréal espère ajouter «2266 vélos à assistance électrique à son réseau de vélopartage», dont plus de 1000 engins dès l’an prochain. Le Réseau express vélo (REV) n’est pas en reste. La Ville réserve plus de 17 M$ à l’avancement de ce vaste circuit de 184 km qui comptera à terme 17 voies cyclables «mieux pensées».

#4: Beaucoup plus pour Accès-Logis

La Ville, qui fait face à une hausse importante de la valeur des propriétés, bonifie de 63 M$ le budget du programme AccèsLogis, qui atteint ainsi 97 M$. L’administration entend aussi investir 15,1 M$ pour l’acquisition de terrains en 2020, notamment en utilisant son droit de préemption.

#5: Les espaces verts amassent beaucoup

Près de 625 M$ seront réservés à l’acquisition d’espaces verts dans le Grand Montréal, dont 154 M$ pour des parcs locaux situés sur l’île. Environ 22 M$ vont directement au parc Frédéric-Back, afin d’y aménager six nouveaux hectares. Le Grand parc de l’Ouest, lui, recevra 13 M$ sur trois ans pour l’acquisition de terrains.

#6: Des infrastructures d’eau désuètes

Les dépenses dans la réfection des infrastructures routières et de l’eau continueront d’augmenter l’an prochain. Ainsi, l’administration de Valérie Plante entend investir 497 M$ pour remplacer ses conduites désuètes et entamer les travaux de réfection du réservoir McTavish, qui est vieux de 87 ans.

#7: 60 M$ au REM

Plus de 60 M$ vont aussi à une série de mesures «d’accompagnement» et de mitigation entourant l’implantation du Réseau express métropolitain (REM), prévue d’ici 2023. Un montant qui s’ajoute à l’enveloppe budgétaire de 192 M$ dont dispose Québec pour soutenir son «réseau transitoire» pendant les travaux.

#8: Dette en augmentation

En 2018, la dette nette de Montréal s’élevait à 5,5 G$. D’ici la fin de l’année, elle devrait s’élever à environ 6,1 G$, selon les prévisions de la Ville. La STM occupe par ailleurs une place de plus en plus importante dans la dette de la Ville, passant de 13% en 2017 à 22% dès l’an prochain.

#9: Un corridor de biodiversité sur Cavendish

Le projet de corridor de biodiversité Cavendish-Laurin-Liesse, annoncé en mai dernier, prendra son envol. Une somme de 15 M$ est réservée au raccordement du boulevard Cavendish nord à la rue Jean-Talon et l’avenue Paré. L’axe Cavendish sud, lui, sera relié à la rue Royalmount. Cela «résoudra le problème d’enclavement créé par la présence des gares de triage du CN et du CP», d’après la Ville.

#10: 506 M$ aux infrastructures routières

La Ville investira en outre 506 M$ l’an prochain dans la réfection des infrastructures routières. Soit 16 M$ de plus qu’en 2018. Une partie de ce montant (84 M$) servira à l’aménagement d’espaces verts. Cela permettra aussi la plantation de 9000 arbres dans de la cadre du réaménagement de l’échangeur Turcot.

Avec la collaboration de Zacharie Goudreault.

Articles similaires