Montréal
17:48 8 avril 2020 | mise à jour le: 8 avril 2020 à 18:05

Coronavirus: Montréal atteint le sommet de l’épidémie, mais demeure sur ses gardes

Coronavirus: Montréal atteint le sommet de l’épidémie, mais demeure sur ses gardes
Photo: Josie Desmarais/MétroLa directrice régionale de la santé publique de Montréal, Mylène Drouin (à droite), en compagnie de la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Montréal a atteint le sommet de sa courbe dans l’épidémie du coronavirus, estime la santé publique. Celle-ci continuera néanmoins de s’assurer que les citoyens respectent la distanciation sociale, alors que les prochains jours seront cruciaux dans l’évolution de la crise sanitaire.

«Ce qu’on estime, c’est qu’on va arriver à un pic de cas dans les présents jours», a expliqué mercredi la directrice régionale de la santé publique de Montréal (DRSP), Mylène Drouin. 

Mardi, Québec a présenté ses différents scénarios concernant l’évolution de la crise du coronavirus au cours des prochaines semaines. Le nombre de morts dans la province pourrait ainsi varier de 1263 à 8860 d’ici la fin du mois d’avril, selon ces prévisions. Celles-ci soulignent en outre que la pire période pour le système hospitalier devrait survenir aux alentours du 18 avril. 

À Montréal, cependant, ce sommet devrait survenir plus tôt, «comme le printemps», a illustré Mme Drouin. Cette situation provient du fait que la métropole, qui accueille environ 48% des cas dans la province, a connu une éclosion plus précoce de l’épidémie par rapport au reste du Québec.

«Ça veut dire que le nombre de personnes infectées dans la communauté est probablement à son niveau le plus élevé», a souligné Mme Drouin. Il est donc plus important que jamais que les Montréalais respectent les règles de distanciation sociale, a-t-elle martelé. 

Plusieurs décès à prévoir

En date de mercredi, la métropole comptait 4775 cas, soit une augmentation de 371 cas en 24 heures. Parmi les 74 personnes qui ont décédé du coronavirus dans la métropole, 34% étaient des personnes âgées qui demeuraient dans des CHSLD.

Malgré les signes encourageants, le nombre d’hospitalisations, actuellement à 259, devrait continuer d’augmenter «dans les prochains jours». Montréal compte actuellement des éclosions dans 46 CHSLD et 16 résidences pour personnes âgées.

«On s’attend, du côté des décès, à avoir une augmentation au cours des prochaines semaines et même du mois d’avril, surtout lorsqu’on voit le nombre important de CHSLD en éclosions en ce moment», a évoqué Mme Drouin.

«On va mettre en place une série de mesures pour limiter la propagation du coronavirus dans ces milieux-là.» -Mylène Drouin, DRSP

Présence policière accrue à Montréal

La semaine dernière, le SPVM a annoncé une intensification de ses mesures visant à intervenir contre les rassemblements interdits dans les lieux publics et privésÀ la demande de la Ville, la présence policière a également été rehaussée dans six grands parcs de la métropole, dont le parc La Fontaine et celui du Canal-de-Lachine. Les contrevenants aux règles de distanciation sociale s’exposent à une amende d’au moins 1000$.

«Ce que je retiens de cette crise, c’est que le SPVM n’a pas changé son approche. On est toujours dans une approche de collaboration», a assuré la directrice adjointe du SPVM responsable de la gendarmerie, Sophie Roy. Cette dernière a indiqué que sur les 4000 interventions réalisées par le SPVM dans les parcs depuis jeudi dernier, moins de 10% ont mené à la rédaction de rapports d’infraction ou à la remise d’amendes. 

Le corps de police déploiera par ailleurs 65 policiers à vélo supplémentaires pendant le long weekend de Pâques. La police accordera une attention particulière au Vieux-Port et au Vieux-Montréal, où de nombreux citoyens de Montréal et d’ailleurs continuent de converger les jours de beau temps.

«Si vous n’habitez pas dans le secteur, n’y allez pas.» -Valérie Plante, mairesse de Montréal

Longueuil aux aguets

La prudence est de mise également en Montérégie, qui est la deuxième région du Québec la plus touchée par la crise du coronavirus avec 1034 cas. À Longueuil, qui compte 210 cas, «la transmission communautaire est soutenue», a indiqué la directrice de santé publique de la Montérégie, la Dre Julie Loslier, lors d’un autre point de presse.

Tout comme à Montréal, il n’est pas prévu à l’heure actuelle de fermer les parcs à Longueuil.

«Par contre, je précise qu’il ne s’agit pas de lieux de flânage et de rassemblements», a toutefois rappelé Mme Loslier, qui n’exclut aucune option si un trop grand nombre de personnes défient les règles. 

Articles similaires