Les choix de la rédac
15:02 15 juillet 2020 | mise à jour le: 15 juillet 2020 à 17:02 temps de lecture: 3 minutes

Longues files d’attente: l’Hôtel-Dieu devient une clinique «à haut débit»

Longues files d’attente: l’Hôtel-Dieu devient une clinique «à haut débit»
Photo: Josie Desmarais/Métro

Alors que d’importantes files d’attente continuent de s’amonceler devant les cliniques de dépistage de la COVID-19 à Montréal, les autorités sanitaires se disent à «pied d’oeuvre». La clinique de dépistage de l’Hôtel-Dieu est passée mercredi à «haut débit» et fermera ses portes plus tard que prévu.

Après avoir eu de la difficulté à accueillir les Montréalais en quête d’un test mardi, le réseau de la santé a encore dû composer mercredi avec d’importantes enfilades devant ses cliniques de dépistage.

«Je suis heureuse que les Montréalais répondent en si grand nombre. Pour moi, c’est une bonne nouvelle. Mais de les faire attendre pendant quatre ou cinq heures, pour moi, ce n’est pas acceptable», a d’ailleurs réagi mercredi après-midi la mairesse de Montréal, Valérie Plante. En mêlée de presse au centre-ville, elle a pressé Québec de déployer les ressources humaines et matérielles nécessaires afin d’avoir la «capacité d’accueil nécessaire» pour réduire le temps d’attente des Montréalais qui vont se faire dépister pour la COVID-19.

«Nous, à la Ville de Montréal, on peut ouvrir des sites [de dépistage], mais une fois que tout ça est mis en place, ça prend des infirmières et des médecins pour opérer les cliniques mobiles et ça, nous, on ne peut pas faire ça», a renchéri Mme Plante.

Miser sur l’Hôtel-Dieu

La Santé publique affirme surveiller la situation de prêt.

«Une des mesures, c’est d’avoir une clinique à haut débit à l’Hôtel-Dieu», a précisé en matinée le Dr Richard Massé, de la Santé publique nationale.

Ouverte jusqu’à 15h uniquement la veille, l’installation du Plateau-Mont-Royal a vu sa capacité augmenter de 400 tests mercredi pour atteindre 1200, nous a confirmé le Centre intégré universitaire de Santé et de Services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.

«La clinique sera ouverte jusqu’à 20h», a ajouté l’attaché de presse du CIUSSS Eric Forest.

Un grand rapatriement du personnel de soins doit aussi avoir lieu, a lancé Dr Massé.

«On nous a assuré que l’ensemble des CIUSSS de Montréal pourraient aider à avoir les ressources humaines nécessaires.» – Dr Richard Massé, conseiller médical stratégique en santé publique

La Santé publique affirme d’ailleurs ne pas exclure l’ajout de nouvelles cliniques. On en compte actuellement huit dans le Grand Montréal.

Encore plus de cent cas

La hausse des tests de dépistage a aussi entraîné récemment une augmentation du nombre de cas confirmés de COVID-19. Mercredi, pour une quatrième journée de suite, les autorités sanitaires provinciales ont rapporté plus de cent nouveaux cas.

Mardi, la Santé publique de Montréal avait rapporté une augmentation du taux de positivité au coronavirus de 1% à 3%. «Évidemment, ça n’a rien à voir avec les taux de positivité qu’on a connus [en début de pandémie], mais ça signifie qu’il y a une augmentation de la transmission», a averti Dr Massé lorsqu’interrogé sur le sujet.

«C’est certain que ça me préoccupe», a d’ailleurs commenté la mairesse Plante concernant la croissance du nombre cas positifs reliés pour plusieurs à des Montréalais qui ont festoyé dans des bars de la métropole dans les dernières semaines.

Toujours est-il que le nombre d’hospitalisations continue sa tendance à la baisse. Il a plongé de dix de mardi à mercredi.

-Avec Zacharie Goudreault/ Métro

Articles similaires