Montréal
14:08 26 novembre 2020 | mise à jour le: 26 novembre 2020 à 17:14 temps de lecture: 5 minutes

La Ville de Montréal dévoile sa programmation hivernale

La Ville de Montréal dévoile sa programmation hivernale
Photo: Josie Desmarais/MétroLe parc Jean-Drapeau enneigé.

De nouvelles places publiques, des sentiers mieux entretenus dans les parcs, des patinoires: la Ville de Montréal a présenté jeudi sa programmation hivernale. Elle espère ainsi inciter les Montréalais à «bouger en sécurité» au cours des prochains mois, tout en stimulant l’achat local.

La pandémie, combinée aux journées plus courtes et grises qui marquent l’arrivée de l’hiver, ont affecté le moral des citoyens, constate la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

«Il y a cette fatigue qui s’installe et qui est plus difficile pour certaines personnes. C’est un climat qui est assez anxiogène», a-t-elle souligné jeudi après-midi lors d’une conférence de presse à l’hôtel de ville. Elle a alors présenté la programmation hivernale 2020-2021 de la Ville de Montréal.

Des stations hivernales

Ce plan prévoit notamment l’aménagement de 25 stations hivernales dans 17 arrondissements de la métropole au cours des prochaines semaines. Celles-ci prendront forme près d’artères commerciales, voire sur celles-ci, afin d’inciter les Montréalais à aller faire leurs emplettes dans les commerces locaux. Ces petites places publiques seront lumineuses afin d’attirer le regard.

«On parle souvent de luminothérapie et je pense que pendant le temps des fêtes et quand il fait gris et noir, un peu de lumière, ça fait du bien», a souligné Mme Plante. En tout, la Ville entend dépenser environ 600 000$ pour ce projet. Elle tirera cette somme du plan d’aide de 6 M$ pour les commerces à l’approche du temps des Fêtes, qui a fait l’objet d’une annonce le mois dernier.

«Les géants du commerce en ligne n’ont pas besoin de nous pour survivre, mais les commerçants locaux, oui», a ajouté Mme Plante, qui a rappelé que les stationnements sur rue demeureront gratuits jusqu’au 31 décembre chaque fin de semaine, partout dans la métropole. Une mesure qui s’applique aussi les soirs de semaine aux rues du centre-ville depuis le 23 novembre.

Pas pour se réchauffer

Afin d’éviter que ces petites places publiques deviennent des lieux de rassemblements, aucune programmation d’activités culturelles ou ludiques ne sera mise en place pour ces lieux. Par ailleurs, les stations hivernales ne seront pas chauffées.

«Le projet des stations hivernales ne comprend pas l’installation de lampes chauffantes ou de braseros pour des raisons de sécurité publique, l’utilisation d’unités de chauffage au gaz ou de feu pouvant représenter un danger», a expliqué à Métro une chargée de communication de la Ville, par courriel. De telles installations auraient par ailleurs rendu difficile le respect de la distanciation physique autour de celles-ci, écrit-elle.

Le programme prévoit d’ailleurs des mesures pour aider les commerces à l’extérieur des artères principales. Un marché de Noël tiendra notamment sa première édition dans Pointe-aux-Trembles, tandis qu’un parcours ludique sera aménagé à Sainte-Geneviève, dans l’Ouest-de-lîle.

Plus d’activités dans les grands parcs

Le programme prévoit par ailleurs la création de nouvelles patinoires, dont une au square Cabot et une seconde au parc Jean-Drapeau. Ce dernier accueillera également une glissade, de même que de nouveaux kilomètres de sentiers pédestres et d’autres dédiés aux fat bike et au ski de fond, entre autres.

Par ailleurs, bien que la Fête des neiges n’aura pas lieu cette année au parc Jean-Drapeau, plusieurs activités gratuites y seront offertes à partir du 19 décembre, assure la Ville. Cette programmation proposera notamment la découverte d’un sentier historique en raquettes et une exposition extérieure baptisée «Océans».

«Le parc Jean-Drapeau devient une alternative au parc du mont Royal», a souligné le responsable des grands parcs, Robert Beaudry. L’élu espère ainsi que cette programmation hivernale permettra de répartir l’achalandage dans les espaces verts cet hiver pour éviter les rassemblements.

D’ailleurs, tous les grands parcs de Montréal offriront des sentiers de ski de fond, de randonnée et de raquettes. On retrouvera par ailleurs des sentiers de fat bike dans les parcs de l’Anse-à-l’Orme, du Cap Saint-Jacques et de Pointe-aux-Prairies.

Le programme hivernal prévoit par ailleurs de permettre la réservation en ligne d’équipements pour pratiquer des activités sportives dans les grands parcs de Montréal. La location de raquettes, de ski de fond et d’autres équipements sera d’ailleurs gratuite pour les personnes de 18 ans et moins.

«Il y a le mont Royal, mais il y a d’autres endroits. C’est ce que je veux dire aux Montréalais.» -Valérie Plante, mairesse de Montréal

Contrôler l’achalandage

La Ville entend d’ailleurs s’assurer de surveiller les grands parcs cet hiver pour en limiter l’achalandage. Cet été, l’administration municipale a notamment dû fermer le stationnement du parc du Mont-Royal à plusieurs reprises parce que trop de personnes s’y sont rendues les jours de beau temps.

«Effectivement, on va devoir le moduler [l’achalandage des grands parcs]. Fermer les stationnements, ce n’est jamais ce qui est souhaité parce qu’on essaie de conserver un accès local. L’idée, c’est que dès que le stationnement est plein, c’est là qu’on décide de le fermer. On a des cadets qui s’assurent de faire un roulement», a souligné Mme Plante.

Le nombre de personnes permises sur les patinoires de la Ville sera aussi contrôlé, a par ailleurs précisé Robert Beaudry.

Articles similaires