Montréal
14:23 22 janvier 2021 | mise à jour le: 22 janvier 2021 à 16:33 temps de lecture: 3 minutes

Langue française: Montréal se conforme à la Loi 101

Langue française: Montréal se conforme à la Loi 101
Photo: Josie Desmarais/MétroLa mairesse de Montréal, Valérie Plante

Sans certification depuis une quinzaine d’années, Montréal a désormais ses preuves de conformité à la Loi 101.

La métropole francophone de l’Amérique du Nord s’est vue remettre vendredi un certificat attestant qu’elle se conforme à la Charte de la langue française. Émis par l’Office québécois de la langue française, le document vise à assurer que les Villes et les arrondissements remplissent leurs devoirs en matière de protection de la langue.

La Ville avait jusqu’en mars 2020 pour «procéder à l’analyse de sa situation linguistique et, s’il y a lieu, mettre en place des mesures de correction». En raison de la pandémie, les équipes de la mairesse Valérie Plante avaient exigé un report de l’échéance au 30 octobre.

Après analyse du dossier, l’OQLF a remis vendredi des certificats à la Ville, ainsi qu’aux arrondissements d’Ahuntsic-Cartierville et du Sud-Ouest.

Appel unanime du Parlement

En octobre, les partis politiques provinciaux avaient parlé d’une seule voix pour demander à Montréal de se conformer. «Je crois qu’on doit faire un effort particulier à Montréal. Parce que Montréal doit être un vaisseau amiral», avait alors signalé le ministre responsable de la Langue française, Simon Jolin-Barrette.

Aujourd’hui, l’élu se réjouit de voir Montréal répondre aux exigences de la Charte.

«Après plus de 15 ans à faire preuve de laxisme, les représentants élus de la Ville de Montréal doivent poursuivent leurs efforts afin que l’ensemble des arrondissements se conforment à la Charte», a-t-il signifié dans un communiqué de presse publié vendredi après-midi.

L’Administration Plante soutient avoir toujours fait du français une priorité. Les certificats émis vendredi en sont la preuve, ajoute-t-on.

«Nous sommes heureux d’apprendre que la Ville de Montréal et plusieurs arrondissements ont obtenu leur certification, processus entamé par notre administration afin que la Ville et l’ensemble de ses services corporatifs se conforment aux règles de l’OQLF», a indiqué dans une réponse écrite l’attachée de presse de la mairesse, Geneviève Jutras.

La moitié des arrondissements

Le débat sur la Langue française à Montréal fait rage depuis maintenant plusieurs années. Il s’est intensifié dans les derniers mois.

C’est que selon une étude de l’Institut de la statistique du Québec datée d’août, la moitié des arrondissements de la métropole exigent de leurs employés qu’ils maîtrisent l’anglais au travail. Des données qui ont fait sursauter le ministre Jolin-Barrette, cet été.

La Loi 101 subira bientôt une énième réforme. L’élu de la Coalition avenir Québec s’est engagé à déposer un projet de loi cet hiver.

Articles similaires