Soutenez

Un itinérant retrouvé sans vie, possiblement mort de froid

Un homme itinérant transporte ses effets personnels dans le centre-ville. Photo: Josie Desmarais/Métro

Un homme en situation d’itinérance a été retrouvé sans vie dans un campement, lundi soir, alors que de grands froids frappent la région.

L’aîné de 74 ans a été retrouvé par des agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) en état d’hypothermie, vers 18h, lundi. Les policiers avaient reçu un appel les alertant à ce sujet.

L’itinérant était installé dans un campement situé dans un boisé, entre la rue Saint-Jacques et l’autoroute 20 ouest, dans le secteur de Notre-Dame-de-Grâce, où il a été retrouvé.

Il a été transporté en centre hospitalier, où son décès a été constaté, indique la porte-parole du SPVM, Véronique Comtois.

Aucun indice ne permet de croire qu’il s’agisse d’un incident criminel. L’enquête a été transférée au Bureau du coroner.

Des froids extrêmes et des éclosions

Des avertissements de froid extrême ont été émis par Environnement Canada pour presque tout le Québec, dont la région de Montréal. D’ici mardi soir, une bonne portion de la province expérimentera les températures les plus froides de la saison jusqu’à maintenant.

Des organismes œuvrant auprès de la population itinérante avaient exprimé des inquiétudes au sujet des risques pour les personnes qui passent la nuit dehors à ces températures.

Le Dr Horacio Arruda, qui a annoncé lundi soir sa démission à titre de directeur national de santé publique du Québec, avait demandé un peu plus tôt en soirée aux organismes de faire fi de la COVID-19 pour les prochaines nuits. Il avait demandé aux refuges d’ouvrir leurs dortoirs selon la capacité établie avant la pandémie, peu importe le statut d’éclosion du milieu.

Rappelons que les milieux d’hébergement destinés aux personnes en situation d’itinérance font face à plusieurs éclosions de COVID-19 depuis le temps des Fêtes, ce qui complique leurs activités et les oblige à fermer certains lieux. En effet, presque 500 personnes sans-abri ont été déclarées positives à la COVID-19 depuis le début de la vague Omicron.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.