Montréal

Valérie Plante en appelle à Québec pour pérenniser la lutte contre l’itinérance

La mairesse de Montréal, Valérie Plante. Photo: Josie Desmarais/Métro

La mairesse de Montréal Valérie Plante a confirmé devant la presse ce jeudi 17 février 2022 son soutien aux organismes communautaires pour mettre en place des solutions pérennes afin de lutter plus efficacement contre l’itinérance dans la métropole.

Alors que la date du 31 mars, où l’état d’urgence sanitaire prendra fin, flotte au-dessus de la tête des organismes communautaires et des itinérants comme une épée de Damoclès, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a convoqué la presse ce jeudi 17 février pour annoncer, tel un plan, «une vision commune afin de prévenir et réduire l’itinérance dans la métropole».

«Après le 31 mars, les besoins des personnes en situation vulnérables ne vont pas soudainement disparaître» amorce-t-elle en évoquant cette date butoir crainte par les organismes qui devront faire une croix sur de nombreuses aides financières et logistiques. Dernièrement, la Ville avait réquisitionné des hôtels du centre-ville et des infrastructures sportives pour y installer des lits dédiés aux sans-abri, comme le Stade de soccer de Montréal, qui, lui, a déjà cessé ses activités.

Dans l’objectif de mettre fin au modèle saisonnier de l’aide d’urgence, la mairesse demande au gouvernement du Québec «de pouvoir assurer des services, été comme hiver, et des refuges 24/7 pour les personnes autochtones et celles en situation d’itinérance» résume-t-elle. Une motion en ce sens sera débattue pendant la prochaine séance du conseil municipal, lundi prochain.

Valérie Plante, qui n’a lâché aucune annonce surprise ou promesse de date dans son discours pointe plutôt du doigt la responsabilité du gouvernement de Québec, à qui la mairesse «recommande de pérenniser les places qui sont actuellement hivernales et temporaires dans les sites d’hébergement d’urgence et les haltes-chaleur au-delà du 31 mars 2022».

Cette dernière souhaite aussi tirer la couverture vers elle et demande au gouvernement que «60% des 1 600 places du Programme supplément au loyer (PSL) annoncées dans le cadre du Plan d’action interministériel en itinérance 2021-2026 soient dédiées à la métropole montréalaise.»

De son côté Benoit Langevin porte-parole de l’opposition officielle en matière de lutte à la pauvreté et à l’itinérance qualifie cette conférence de presse de «show de boucane» et dénonce un manque d’actions. «Année après année, hiver après hiver, on se retrouve dans le même film. Pour moi, c’est le jour de la marmotte», a-t-il illustré.

Déjà une première étape pour les organismes

«On savait, juste par les échos que nous avions eus, que les services (NDLR d’aides d’urgence) vont être capables de continuer à agir, mais à ce jour, on n’a rien par écrit» lâche le Président-directeur général de la Mission Bon Accueil dans le Sud-Ouest, Samuel Watts, qui nuance également ses propos.

«C’est facile de blâmer seulement la mairesse, alors que ça prend tous les paliers pour avoir des moyens; le fédéral, le provincial et le ministère de la Santé. C’est ce qu’on dit dans ce plan commun» explique-t-il, avant d’ajouter que selon lui «cette prise de parole commune aujourd’hui, c’est une étape nécessaire».

De son côté, la directrice générale de l’Accueil Bonneau, Fiona Crossling, «comprend que les médias se demandent quelles sont les annonces concrètes à retenir» mais estime que «ce que nous avons vu aujourd’hui, c’est que la mairesse et la Ville appuient le plan qui a été proposé au mois de juin, et aujourd’hui elle le fait de façon publique.»

«Mais ce qui est clair, c’est que des annonces de soutien financier doivent se faire, et ça doit venir du ministre de la Santé» affirme la directrice qui a décidé, face à la situation d’urgence de cet hiver, de créer sa propre halte chaleur dans son centre, début février.

Actuellement, on compte 6000 personnes en situation d’itinérance, visible et invisible, sur le territoire de la métropole montréalaise, qui détient environ 1500-1600 lits dans les refuges.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet