Montréal

La STM teste les autobus hybrides

Huit autobus hybrides sillonnent les rues de Mont­réal depuis une semaine. «[Ils] fonctionnent au biodiésel, comme tous nos autobus, mais ils sont [munis] d’un moteur électrique», a expliqué hier le directeur exécutif Exploi­tation de la Société de transport de Mont- réal (STM), Carl Desrosiers.

Les autobus hybrides fonctionnent le mieux lorsqu’ils se déplacent à basse vitesse et qu’ils arrêtent fréquemment, selon le gérant de produits de Novabus, Jean-Yves Vallée. Ils parcourront ainsi les secteurs de Notre-Dame-de-Grâce, Côte-des-Neiges, LaSalle et Verdun.

«Lorsqu’on accélère avec les autobus hybrides, le moteur électrique assiste le moteur diésel, a indiqué M. Vallée. Lorsqu’on décélère, le moteur électrique devient une génératrice et fabrique de l’électricité qui est emmagasiné dans les piles situées sur le dessus de l’autobus.»

Avec ces autobus hybrides, la STM prévoit réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 330 tonnes par année, ce qui équivaut aux émanations d’une soixantaine de voitures parcourant 20 000 km chacune.

Si la STM a acquis seulement huit autobus hybrides, c’est qu’elle veut les tester dans les conditions climatiques de Montréal. «On veut voir si les gains d’énergie
sont si importants, a mentionné M. Desrosiers. Déjà, on constate des gains de
25 à 30 %.»

Jusqu’à maintenant, il a été constaté que les autobus hybrides sont beaucoup plus silencieux que les réguliers. «C’est beaucoup plus agréable à conduire», a dit la chauffeuse de la STM Marie Cyr, qui a remarqué très peu de différences en ce qui a trait à la conduite.

Des autobus articulés à l’essai
Jusqu’au mois d’août, la STM fait aussi des essais avec des autobus urbains articulés. Ceux-ci peuvent transporter 105 usagers, c’est-à-dire 30 de plus que les autobus réguliers. «Ils vont nous permettre d’accélérer l’augmentation de l’offre de service», a fait savoir Carl Desrosiers. Depuis le mois de mars, ces autobus articulés sont en service sur des circuits fort achalandés.

Puisque ces autobus sont dotés d’un seul moteur et qu’ils transportent davantage de personnes, la STM pourra faire des économies d’essence de l’ordre de 30 %. «Ça ne semble pas beaucoup, mais sur 45 millions de litres, c’est une quantité importante.»

Articles récents du même sujet