Montréal

Les travaux sur l'échangeur Turcot ne seront pas devancés

La récente fermeture d’une bretelle de l’échangeur Turcot à la suite de la formation d’un énorme nid-de-poule et les travaux d’urgence qui s’y déroulent depuis lundi n’ont rien changé à l’échéancier des travaux de reconstruction, dont le début n’est prévu qu’en 2009.

«Les travaux de démo-lition de l’échangeur devraient commencer en 2009 ou au plus tard en 2010, a indiqué à Métro Terry McKinnon, porte-parole du ministère des Transports du Québec. Il n’y a pas de plan pour devancer les échéanciers puisqu’il y a un processus à respecter.»

Des consultations publi­ques devront notamment être organisées avant le début des travaux, ce qui pourrait entraîner certains délais.

«Ce n’est pas une volonté du ministère de repousser le début des travaux, a précisé M. McKinnon. Mais on n’est pas à l’abri des retards.»

Échangeur sécuritaire

Le ministère des Transports dit consentir beaucoup d’énergie et d’argent afin de s’assurer que l’échangeur Turcot demeure sécuritaire. Des inspections quasi quotidiennes y sont réalisées, et des travaux de l’ordre de 51 M$ y seront faits d’ici la fin de l’année.

«L’échangeur est arrivé à la fin de sa vie utile. On le suit donc de près, a expliqué Terry McKinnon. Mais la structure demeure sécuritaire. On ne prendrait jamais de risque à ce plan-là. Si on jugeait qu’il n’était plus sécuritaire, on fermerait complètement l’échangeur.» Les travaux de reconstruction de l’échangeur Turcot devraient s’étirer sur cinq ans et coûter quelque 1,5 G$. Sa mise en service est prévue en 2015.

Articles récents du même sujet