Montréal

En 3 questions, surdité chez les bébés

Le CHU Sainte-Justine et le Centre universitaire de santé McGill ont lancé hier leur programme de dépistage de la surdité chez le nouveau-né.

Pourquoi un test de dépistage systématique?

Plusieurs études démontrent que le dépistage rapide de la surdité offre plus de chances à l’enfant qui en est atteint de se développer socialement. Une intervention après l’âge de six mois peut causer de graves retards de développement. Or, l’âge moyen de détection en Amérique du Nord est de trois ans. Six bébés à terme sur 1 000 naissent avec une surdité.

Le Québec traîne-t-il de la patte en la matière?

L’Ontario, l’Alberta, le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve, tout comme plusieurs États américains, offrent le dépistage systématique universel, donc pour tous les nouveau-nés. Au­cune loi n’existe au Québec. C’est pour cela que Sainte-Justine est allée de l’avant.

Le test est-il remis en question?

La grande majorité des experts recommandent le test. En France, certains ont craint une médicalisation excessive de la surdité et plaident pour une éducation bilingue (langue + signes).

Articles récents du même sujet