Montréal

Punaises de lit: le 1er juillet redouté

Si des actions concrètes ne sont pas mis en place d’ici le 1er juillet, la grande journée des déménagements pourrait accentuer la propagation des punaises de lit, estime l’Opposition officielle à la Ville de Montréal.

La conseillère de Vision Montréal dans l’arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Suzanne Décarie, a déploré, mercredi, ce qu’elle considère être un manque d’empressement de l’administration du maire Gérald Tremblay à faire face à la problématique.

«La période des déménagements est une période critique pour la prolifération des punaises de lit. Cette situation inquiétante semble pourtant préoccuper très peu l’administration Tremblay», a-t-elle affirmé.

Mme Décarie souhaite qu’une campagne de sensibilisation soit mise en place rapidement afin d’informer la population sur les objets à éviter, particulièrement pendant la période des déménagements.

«Que ce soit les déménageurs, les employés d’entreprises de déménagement ou les simples citoyens qui récupèrent des objets abandonnés, tous doivent faire preuve de prudence, notamment en évitant de récupérer les matelas et les sommiers abandonnés, a-t-elle rappelé. Dans la mesure où ces objets sont l’habitat par excellence des punaises de lit, il est important qu’ils soient rendus inutilisables et emballés dans un sac.»

Vision Montréal juge que les arrondissements n’ont pas les ressources nécessaires pour s’attaquer aux problèmes de punaises de lit.

Un Sommet sur les punaises de lit se tient aujourd’hui au Centre de ressources communautaires de Côte-des-Neiges, situé au 6767, chemin de la Côte-des-Neiges.

Articles récents du même sujet