National

Les Rohingyas sont victimes d’un génocide, dit la Chambre des communes

Les Rohingyas sont victimes d’un génocide, dit la Chambre des communes
Photo: The Associated PressA Rohingya Muslim child sits inside a basket after the new arrivals were prevented from moving ahead towards refugee camps by Bangladesh border guard soldiers at Palong Khali, Bangladesh, Tuesday, Oct. 17, 2017. Thousands more Rohingya Muslims are fleeing large-scale violence and persecution in Myanmar and crossing into Bangladesh, where more than half a million others are already living in squalid and overcrowded camps, according to witnesses and a drone video shot by the U.N. office for refugees. (AP Photo/Dar Yasin)

OTTAWA — La Chambre des communes a adopté à l’unanimité, jeudi, une résolution visant à reconnaître les crimes contre les Rohingyas comme un génocide.

La résolution, présentée par le député libéral Andrew Leslie, appuie également les conclusions d’une mission d’enquête des Nations unies sur la façon dont l’armée du Myanmar a commis des crimes contre les Rohingyas musulmans et d’autres minorités.

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a indiqué sur Twitter que le Canada continuerait de travailler avec ses partenaires pour demander des comptes aux responsables de ces crimes, ajoutant que les Canadiens sont aux côtés des Rohingyas.

Au début de la semaine, le Conseil des droits de l’homme des Nations unies a publié un rapport sur sa mission d’enquête dans trois États du Myanmar.

Le rapport détaillé documente le ciblage systématique des civils rohingyas par les militaires, y compris les viols collectifs de masse, l’esclavage sexuel et la destruction de centaines de villages.

Le Canada a engagé 300 millions $ sur trois ans pour soutenir les populations déplacées et d’autres populations vulnérables dans la région.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *