National
13:46 1 avril 2020 | mise à jour le: 1 avril 2020 à 17:12 temps de lecture: 4 minutes

Plus de 500 résidences pour aînés infectées, Québec veut une «réorganisation»

Plus de 500 résidences pour aînés infectées, Québec veut une «réorganisation»
Photo: LUDOVIC MARIN/AFPLe premier ministre du Québec François Legault

Des cas de coronavirus ont jusqu’ici été observés dans au moins 519 résidences pour aînés, a confirmé mercredi le premier ministre François Legault, se disant vivement inquiet pour la situation des aînés à travers la province.

«On va être encore plus sévères pour les entrées et les sorties dans chaque résidence. On offre aussi au personnel d’aller habiter dans un hôtel payé par le gouvernement, pour réduire la probabilité d’avoir des employés infectés», a expliqué le chef de la CAQ.

Un budget supplémentaire et dédié de 133 M$ a été débloqué en début de semaine pour mieux contrôler la propagation du coronavirus dans les résidences d’aînés.

«Il ne faut pas aller visiter les personnes âgées dans tous les types de résidences. C’est une question de vie ou de mort.» -François Legault, premier ministre du Québec

Alors qu’hier, il rapportait que le Québec pourrait manquer de certains équipements de protection d’ici «trois à sept jours», M. Legault s’est fait plus optimiste à cet égard mercredi. «Hier, on a quelques commandes qui sont rentrées. On en actuellement pour une semaine, donc ça s’est amélioré déjà», lâche-t-il.

Réorganisation dans les milieux de vie des aînés

Pour la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, les résidences pour personnes âgées représentent «le plus grand défi» du gouvernement actuellement. «Il faut davantage réorganiser le travail et minimiser le nombre de personnes qui viennent dans les résidences, considère-t-elle. On doit s’assurer que ce soit les mêmes personnes, et qu’elles soient en nombre le plus petit possible.»

D’ailleurs, chaque fois qu’un centre est touché, un diagnostic complet est effectué et des changements rapides sont apportés, assure le directeur national de santé publique, Horacio Arruda. «Il y a un plan qui va s’en venir pour donner des conditions de travail idéales pour le personnel», seconde-t-il.

L’idée serait entre autres de cesser les déplacements des travailleurs entre chaque établissement. Les personnes âgées en CHSLD, elles, ne seront déplacées que lorsqu’il y aura des «zones chaudes» de transmission.

«C’est clair que les cas les plus à risque sont dans les maisons où vivent des personnes âgées. C’est la qu’on va malheureusement avoir des morts.» – Horacio Arruda, directeur national de santé publique

À quand la prévision du sommet?

Dans les derniers jours, plusieurs personnes ont demandé à obtenir des scénarios «précis» de la santé publique quant au moment où le Québec atteindra le sommet de sa courbe de transmission.

«Je vous ai bien entendus, assure M. Legault. J’ai demandé aux gens de la santé publique de travailler à sortir le scénario le plus probable dans les prochains jours. Ça reste des probabilités. Personne dans le monde en ce moment est capable de dire avec précision quand ce sommet va arriver.»

Le leader du gouvernement a par ailleurs reconnu que des scénarios de «fin de la courbe» sont prévus jusqu’en juillet à l’heure actuelle.

M. Arruda a pour sa part indiqué que les scénarios seront de plus en plus précis avec le temps. «On rencontre nos experts ce soir, et je m’engage à vous le dire quand on aura un estimé assez précis», souligne-t-il.

Deux nouveaux décès, une hausse de 450 cas

Quelque 4611 personnes avaient contracté la COVID-19 en date de mercredi au Québec, une hausse de 449 par rapport à la veille.

Deux nouveaux décès ont par ailleurs été déplorés par les autorités, portant le total à 33 jusqu’ici. Par ailleurs, 307 personnes sont hospitalisées, une augmentation de 21 par rapport à la veille.

Aux soins intensifs, la situation est toutefois demeurée stable, avec 82 personnes qui s’y trouvent, soit le même chiffre que mardi.

Articles similaires