National
17:20 6 juillet 2020 | mise à jour le: 6 juillet 2020 à 17:20 temps de lecture: 2 minutes

Pandémie: la saignée des restaurants se poursuivra longtemps

Pandémie: la saignée des restaurants se poursuivra longtemps
Photo: Josie Desmarais/Métro Des passants devant un populaire restaurant de l'avenue Mont-Royal

Le cauchemar n’est pas terminé pour les restaurateurs canadiens. Un restaurant sur deux ressentira les effets financiers de la pandémie sur au moins un an, selon une étude menée fin juin par l’organisme Restaurants Canada.

«Ce n’est pas parce que les salles à manger sont rouvertes que la crise est terminée», indique en entrevue avec Métro le vice-président aux affaires fédérales et québécoises de l’organisme, David Lefebvre.

Selon le sondage mené auprès d’environ 1000 répondants, 10% des restaurants au pays ont mis la clé sous la porte de façon permanente en raison de la COVID-19. «Un autre 18% à 20% mentionne qu’ils veulent rouvrir, mais qu’ils ne sont pas certains», ajoute M. Lefebvre.

Si le gouvernement du Québec a rouvert les salles à manger le 15 juin, puis le 22 dans le Grand Montréal, plusieurs restaurants affirment fonctionner «à perte». En fait, 56% d’entre eux disent qu’ils devront attendre au moins 12 mois avant de revoir la couleur de l’argent perdue.

Incertitude

Et tout n’est pas réglé. D’importants rassemblements dans des bars au courant de la fin de semaine – dont un cas médiatisé dans le quartier Dix30, à Brossard – ont nécessité lundi l’intervention du gouvernement du Québec.

Lors d’un point de presse, le ministre provincial de la Santé et des Services sociaux a indiqué être prêt à reconfiner certains pans de l’économie s’il devait en venir là.

Restaurants Canada exhorte les tenanciers de bars, tout comme les propriétaires de restaurants, à se ranger derrière les consignes de la santé publique au plus vite.

«On craint que la situation rejaillisse mal sur l’ensemble de l’industrie. Quand un secteur a des problèmes, c’est toute l’industrie», indique David Lefebvre.

Appel à l’aide

En plein déconfinement, le secteur de la restauration nécessite de l’aide financière à long terme, selon le porte-parole de Restaurants Canada.

«On voudrait que les programmes deviennent des programmes de transition, pas juste d’urgence», affirme M. Lefebvre.

Le gouvernement fédéral a notamment mis en place des programmes d’aide à la petite et moyenne entreprise depuis le début de la pandémie. Une aide au loyer ainsi qu’une subvention sur le salaire en font partie.

Articles similaires